Tupac: 20 ans après sa mort, sa disparition fascine toujours autant

MUSIQUE Le 13 septembre 1996, Tupac Shakur disparaissait, victime d’une fusillade survenue quelques jours plus tôt à Las Vegas…

Clio Weickert

— 

Le rappeur Tupac Shakur disparaissait il y a vingt ans jour pour jour
Le rappeur Tupac Shakur disparaissait il y a vingt ans jour pour jour — REX FEATURES/SIPA

Le 13 septembre 1996, il y a vingt ans jour pour jour, Tupac Shakur disparaissait. Victime d’une fusillade survenue sur Flamingo Road à Las Vegas une semaine plus tôt, le rappeur succombait des suites de ses multiples blessures par balles. Deux décennies plus tard, le flou persiste autour des circonstances de la mort de l’une des figures les plus marquantes de l’histoire du rap. Au fil des ans, la liste des suspects ne cesse de s’allonger, et les théories du complot pullulent. Retour sur cette mystérieuse et funeste nuit du 7 septembre 1996.

>> A lire aussi: «Tupac toujours vivant»: Un selfie affole les réseaux sociaux

Fusillade sur Flamingo Road

Il est plus de 23 heures lorsque Tupac Shakur et Suge Knight, fondateur du label Death Row, partent festoyer au Club 662, après avoir assisté à un match de boxe entre Mike Tyson et Bruce Seldon. Mais alors que les deux hommes patientent à un feu rouge au croisement de Flamingo Road et Koval Lane, une Cadillac blanche s’immobilise près d’eux, une vitre s’entrouvre, quatorze coups de feu sont tirés. Six balles atteignent le rappeur, une lui perfore un poumon. Hospitalisé d’urgence, Tupac décédera le 13 septembre des suites de ses blessures. Selon le récent témoignage d’un policier présent sur place, relaté par Libération, les dernières paroles de l’artiste auraient consisté en un sobre « fuck you ».

Biggie, P. Diddy, Suge Knight…

Vingt ans plus tard, le meurtre de Tupac Shakur n’a pas encore été élucidé. Si certains complotistes le croient toujours bel et bien en vie, du côté de ceux résolus à sa disparition, les théories se multiplient. Tel que le rapporte notamment The Telegraph, plusieurs noms circulent depuis cette tragique nuit de 1996, dont certains très connus. A commencer par son célèbre rival Biggie (qui sera lui-aussi assassiné six mois plus tard), rapidement écarté de l’enquête après avoir présenté un alibi. Ou encore Sean Combs, alias P. Diddy, qui selon  Greg Kading, un ex-détective du LAPD, aurait commandité le meurtre de Tupac. Une accusation que le rappeur ne cesse de nier.

L’un des suspects principaux demeure pourtant Orlando Anderson, un membre du gang des Crips, rivaux des Bloods, un gang auquel appartenait Tupac. Un homme que le rappeur et son entourage auraient tabassé quelques heures plus tôt ce fameux 7 septembre 1996, en représailles d’une précédente rixe quelques mois auparavant.

Autre théorie, Orlando et Duane Keith « Keffe D » Davis, autre membre des Crips, auraient été missionnés par Sean Combs pour tuer Tupac. Une autre piste vise également Suge Knight en personne, présent dans la voiture le soir de l’attaque et touché légèrement à la tête. Certains accusent le patron du label d’avoir commandité le meurtre de son protégé qui s’apprêtait à rompre leur collaboration, et lui devait un paquet de dollars au passage.

Le mystère d’un mythe

Vingt ans plus tard, le mystère autour de la mort de Tupac Shakur reste entier. Et s’il ne faut bien entendu pas réduire l’artiste à cette nuit sanglante et tragique, elle a grandement participé à la construction du mythe. « Il y a un côté très mythologique derrière tout ça, un air de tragédie grecque, d’affrontement, de sang, de complots dans l’ombre », explique Olivier Cheravola, corédacteur en chef de SURL, spécialisé sur la culture hip-hop. « Mais quand on regarde, outre sa mort, toute son histoire pourrait être un roman, il y avait tout pour faire une légende », ajoute-t-il.

Une légende et un mythe qu’Olivier Cheravola tient tout de même à relativiser : « C’est étrange et passionnant car même si depuis le rap a beaucoup changé, en 2016, les grands médias continuent de regarder Tupac avec fascination. La fascination pour les gangsters probablement ». Un attrait qui ne risque pas de s’essouffler, puisqu’un biopic consacré à l’artiste devrait sortir en novembre prochain outre-atlantique.

>> A lire aussi: «All Eyez On Me»: Un premier trailer pour le biopic consacré à Tupac