Si t'as pas ta bouée flamant rose en 2016, t'as raté ton été

TENDANCE Pas besoin de partir à Mykonos, Propriano ou au Cap Ferret pour passer des vacances stylées cette année, investissez plutôt dans le flamant rose (le cygne ça marche aussi)… 

Clio Weickert

— 

La bouée flamant rose, l'accessoire incontournable de l'été 2016
La bouée flamant rose, l'accessoire incontournable de l'été 2016 — My Little Day

Vous vous privez depuis des mois (si ce n’est des années), pour vous payer cette semaine de rêve à Hawaï ou aux Maldives ? Il est déjà probablement trop tard, mais cet été, pour passer des vacances stylées (et faire la nique à vos collègues à la rentrée), pas besoin de partir au bout du monde et de vider votre livret A, une simple bouée suffit. Ou plutôt LA bouée incontournable en 2016, l’assurance de congés réussis : le flamant rose.

Cet été, on ne parle que de lui, il est partout, d’Amy Schumer à Reese Witherspoon, en passant par  Justin Bieber, le volatile gonflable est devenu en quelques mois l’accessoire indispensable de la saison estivale.

Paparazzi are everywhere

A photo posted by @amyschumer on

Swany cakes

A photo posted by Justin Bieber (@justinbieber) on

Incontournable ? Indispensable ? Absolument. Au risque de vous faire beaucoup de mal (et probablement d’assombrir vos vacances), si vous n’avez pas votre bouée flamant rose en 2016, vous avez raté votre été.

Tout le monde veut son flamant (avec un « t », hein)

Si vous étiez passé à côté de cette tendance estivale, sachez que tout le monde a ou désire plus que tout posséder un flamant rose gonflable. Même Dan Bilzerian, l’un des hommes les plus remarquables de notre époque, a la variante cygne depuis près d’un an pour ses petites copines.

She can't swim, but her tits are real, and today was nice

A photo posted by Dan Bilzerian (@danbilzerian) on

Si certains avant-gardistes s’y sont mis depuis quelques mois déjà, on observe un engouement pour l’accessoire de piscine depuis le début de la période estivale. La preuve ? L’explosion de la requête « bouée flamant rose » sur Google Trends.

Aucun doute n'est permis, même Google Trend le dit
Aucun doute n'est permis, même Google Trend le dit - Capture d'écran Google Trend

Même son de cloche concernant les vendeurs de volatiles gonflables. A l’image de My Little Day, qui a observé une recrudescence de demandes depuis quelques semaines, et qui a également dû remettre à jour ses stocks durant l’été. « C’est clairement la bouée que l’on nous demande le plus, confirme le service de presse du site, c’est celle qui se détache du lot ». Un engouement notable donc, mais d’où nous vient cette passion soudaine pour le flamant rose ?

On dirait le Sud

Si la bouée de piscine vit actuellement un retour de hype, il ne s’agit pas de n’importe quelle bouée de piscine. Pas la peine de ressortir votre vieux croco du grenier, seuls les volatiles du type flamant ou cygne (une licorne à la limite), vous garantissent la classe à Dallas. Et c’est justement des Etats-Unis (une fois n’est pas coutume) que nous vient cette tendance. « Le flamant rose était l’un des motifs forts de l’été 2015 en prêt-à-porter », explique Sandrine Pannetier, directrice générale du bureau de conseil en stratégie et création Martine Leherpeur. « Il se déploie beaucoup en déco, sur de nombreux supports et avec de nombreuses matières. Il vient du champ d’inspiration du sud des Etats-Unis, de la Floride des années 1950-1960 représentant un certain art de vivre léger et glamour ». Côté ouest, à Palm Springs en Californie, le célèbre photographe français Robert Doisneau en avait même immortalisé un (à voir ici) lors d’un séjour américain. Comme quoi, de Robert à Justin, il n’y a qu’un pas.

Le flamant rose, ce libertin

Une tendance vintage, très bien, mais pourquoi le flamant rose en particulier ? « Aujourd’hui, il y a une prime à la photogénie, et ce qui se développe bien est très lié à ce qu’on diffuse sur les réseaux sociaux », précise Sandrine Pannetier. Et il faut reconnaître que le flamant rose (qui pullule surles réseaux sociaux), c’est quand même vachement beau, et ça prend bien la lumière.

Comment le volatile a-t-il réussi à détrôner la classique bouée ronde ou le matelas gonflable ? Il fait « sortir l’animal qui sommeille en nous », plaisante Julia Palombe, artiste, auteur d’un livre Au lit citoyens ! qui sortira en septembre aux Editions Hugo & Cie, et adepte de la photo sur bouée (version dauphin par contre).

Ça marche aussi avec le dauphin
Ça marche aussi avec le dauphin - J. PALOMBE

 

« Dans le fait de chevaucher l’animal, il y a un petit côté femme libérée ». Mais ce n’est pas tout. « Le flamant rose n’est pas qu’élégant, il est aussi coquin. Il se reproduit en colonie et change de partenaire chaque année. Une sorte de libertin ! », ajoute l’artiste. C’était donc ça. La bouée flamant rose en 2016 ? Un accessoire ludique, esthétique, qui risque de pimenter votre été.