«D8 déraille»: Le show comique a viré au fiasco en direct

TELEVISION Artistes sifflés et anges qui passent... Mardi soir, l'émission en direct du festival de Poupet, en Vendée, a été un échec...

F.R.

— 

L'humoriste Mado la Niçoise a participé à «D8 déraille», le 5 juillet 2016.
L'humoriste Mado la Niçoise a participé à «D8 déraille», le 5 juillet 2016. — Sebastien Pontoizeau/Alasy Photography

Le titre était prémonitoire. Mardi soir, D8 déraille a envoyé la chaîne dans le fossé, la reléguant à la onzième place des audiences de la soirée. Seuls 574.000 téléspectateurs ont suivi cette émission spéciale en direct du Festival de Poupet, en Vendée, soit 2,6 % de part d’audience. Même 6ter et NT1 qui, certes, diffusaient X-Men Origins : Wolverine et V pour Vendetta ont fait mieux.

D8 avait embauché Anthony Kavanagh comme maître de cérémonie et s’attendait clairement à mieux. Le show a en revanche beaucoup fait parler de lui sur Twitter, où il a figuré parmi les sujets les plus commentés de la soirée. Mais ce n’est en rien un motif de consolation car il s’y est fait laminer. Public rarement réactif, humoristes sifflés, vannes qui tombent à l’eau… Un festival d’anges qui passent et d’instants malaises pointés par les internautes.

Même Cauet, pourtant habitué aux sketches gênants, y est allé de son message :

D’autres ont été plus cléments envers les artistes et s’en sont pris au public :

« On s’en prend plein la gueule »

« C’est l’hécatombe. Ça part dans tous les sens sur les réseaux sociaux, on s’en prend plein la gueule », déplorait sur place une bénévole citée par Ouest-France. L’organisateur du Festival de Poupet, Philippe Maindron, a quant à lui reconnu auprès du quotidien régional qu’il avait fait l’erreur d’avoir trop délégué le contenu de l’émission à D8 : « On prend acte du fait que ça n’a pas marché. (…) Ce qui est sûr, c’est qu’il y aura d’autres versions de Poupet déraille lors des prochaines éditions. Mais ce sera à 100 % signé par nous. »

Preuve que la soirée à pédalé dans la semoule : D8 n’a pas mis le replay à disposition. Seule une poignée d’extraits vidéos, ceux des prestations qui ont été les moins mal accueillies, ont été mis en ligne.

Le festival vendéen, qui célèbre cette année ses trente ans d’existence, est essentiellement tourné vers la musique. Cette année, tout au long du mois de juillet, il réunit un plateau éclectique et de qualité. Ibrahim Maalouf, Louane, The Corrs, Souchon et Voulzy, Les Insus ou encore Indochine, Jain et L.E.J. se retrouvent ainsi dans la programmation.

Visiblement, le public avait envie de danser, pas d’applaudir des humoristes. La preuve : Sébastien Patoche et Martin Solveig, qui sont passés en dehors du direct mardi soir, ont été acclamés.