«Inside»: La Scandinavie frappe fort après «Minecraft», «Angry Birds» et «Clash of Clans»

JEUX VIDEO Le point commun entre «Minecraft», «Angry Birds», «Clash of Clans» et le tout nouveau «Inside» ? Tous sont d'origine scandinave. Autant de titres cultes issus de la même zone géographique, devenue en quelques années l'épicentre de la création de jeux vidéo...

Jean-François Morisse
— 
Avec Inside les développeurs norvégiens de Playdead illustrent une fois encore l'incroyable talent des studios scandinaves.
Avec Inside les développeurs norvégiens de Playdead illustrent une fois encore l'incroyable talent des studios scandinaves. — PlayDead

En partenariat avec Jeux Vidéo Magazine

Si les noms de Remedy, Rovio, Supercell, Redlynx, Mojang, Dice, Massive ou bien encore Avalanche Studios ne vous disent rien, on trouve pourtant derrière ces sociétés parmi les meilleurs jeux et les meilleurs créateurs au monde. Minecraft, Angry Birds, Star Wars Battlefront, Clash of Clans, The Division… tous ces jeux sont issus du nord de l’Europe. En quelques années les développeurs originaires de Suède, Norvège ou Finlande ont su conquérir le monde du jeu vidéo.

La preuve encore avec le tout nouveau Inside réalisé par les Danois de Playdead, qui avaient déjà connu le succès avec l’incroyable jeu monochrome Limbo. Un jeu d’aventure et d’énigmes au design unique, au gameplay minimaliste et à l’atmosphère envoûtante dans la droite lignée de leur précédent titre. La démonstration d’un talent monstre qui fait dire au site spécialisé Gameblog que « Inside fait partie de cette sorte de jeux qui peuvent vous marquer à vie ». Rien que ça.

Inside, un jeu d'énigmes à la fois intelligent et magnifique.
Inside, un jeu d'énigmes à la fois intelligent et magnifique. - PlayDead

Un jeu indépendant qui illustre la très grande créativité des studios scandinaves. « Ces pays se sont illustrés non seulement avec des grosses productions, des blockbusters comme la série des Battlefield chez Dice, mais aussi avec des projets plus indépendants comme Limbo ou des jeux tournés vers le mobile explique Olivier Bal rédacteur en chef de Jeux Vidéo Magazine. Leur force, c’est d’être présents sur tous les terrains et dans tous les genres. » En l’espace d’une décennie les créateurs scandinaves ont ainsi brillé sur mobile (Angry Birds, Clash of Clans), sur PC (Inside, Minecraft) et sur consoles (Battlefield, Quantum Break).

Un savoir-faire historique et culturel

« Il y a chez nous une véritable culture entrepreneuriale qui explique la multiplication des studios de création de jeux vidéo, confie David Polfeldt directeur du studio suédois Massive (The Division), Il faut pour comprendre considérer l’histoire des pays nordiques, quand il fait -30°C il vaut mieux savoir se bouger ! Il faut ajouter à cela une longue tradition des contes racontés au coin du feu dans nos pays, l’envie de raconter des histoires, de les partager ».

Le jeune garçon héros de Inside s'enfuit... Mais d'où ? Pourquoi ? Autant de questions auxquelles il faudra savoir répondre.
Le jeune garçon héros de Inside s'enfuit... Mais d'où ? Pourquoi ? Autant de questions auxquelles il faudra savoir répondre. - PlayDead

Un talent et une appétence pour la création de jeux vidéo quoi seraient ainsi historiques et quasi génétiques. Si le Japon a durant les années 1990 été la terre promise des développeurs de jeu vidéo, l’Europe du Nord, grâce à une grande créativité et un véritable savoir-faire a aujourd’hui pris la relève. Pour s’en convaincre, il suffit de se lancer dans l’étonnante aventure Inside (Xbox One, PC). Une aventure qui vient du nord, forcément rafraîchissante, idéale en somme pour l’été.