E3 2016 : La réalité virtuelle et l'ouverture d'esprit pour bilan de cette édition

JEUX VIDEO Plus que des surprises, l’E3 a confirmé que les joueurs voulaient jouer ensemble et expérimenter la réalité virtuelle…

Jean-François Morisse

— 

Comme chaque année l'E3 de Los Angeles a attiré toute l'industrie du jeu vidéo. Un rendez-vous encore incontournable.
Comme chaque année l'E3 de Los Angeles a attiré toute l'industrie du jeu vidéo. Un rendez-vous encore incontournable. — E3

L’E3 2016 a fermé ses portes. Durant trois jours, les professionnels de cette industrie ont pu découvrir les grands jeux vidéo de demain. De God of War chez Sony en passant par Gear of War 4 de Microsoft ou l’incontournable Zelda de Nintendo, éditeur et constructeur ont dévoilé les jeux qui feront l’actualité dans les mois, voire les années à venir (certains titres, God of War en tête n’étant a priori pas prévu avant 2018). Plus que de nouvelles tendances, cette édition confirme le mouvement général de l’industrie.

>> A lire aussi : E3 2016: Microsoft annonce deux nouvelles Xbox, pour août et 2017

>> A lire aussi : VIDEO. E3 2016 : Sony présente 8 jeux à faire rugir la PlayStation 4 de plaisir

>> A lire aussi : E3 2016 : Ubisoft présente cinq succès à venir

La VR au top

Impossible de passer à côté de la réalité virtuelle sur ce salon. Une confirmation de l’attrait de l’industrie pour cette nouvelle technologie. « La réalité virtuelle est clairement l’avenir du jeu vidéo, affirme Marcus, animateur sur la chaîne Game One. Difficile de ne pas tomber sous le charme de ces nouvelles sensations. » Présents sur le salon, Oculus présentait pas moins de 11 jeux compatibles avec son casque dont le Eagleflight d’Ubisoft mais aussi un étonnant jeu d’escalade baptisé The Climb. De son côté Sony entend bien pousser son nouveau périphérique le PlayStation VR (disponible le 13 octobre prochain).

La réalité virtuelle, une tendance lourde de ces trois dernières années.
La réalité virtuelle, une tendance lourde de ces trois dernières années. - JFM

Outre de nombreux mini-jeux, le constructeur a mis en avant des titres comme Resident Evil 7, Batman Arkham VR ou bien encore Final Fantasy XV qui proposera un mode spécial sur le mode de réalité virtuelle. Autant de jeux ou d’expérience destinés à populariser la réalité. Reste qu’il faudra pour que les joueurs l’adoptent massivement que ceux-ci en aient les moyens. A 399 euros, sans les accessoires, le PlayStation VR reste le moins cher des casques de réalité virtuelle aujourd’hui…

Plaisirs partagés

C’est une autre tendance qui ne date pas d’aujourd’hui mais se confirme : les jeux vidéo se jouent désormais bien souvent à plusieurs. Ainsi Watchdogs 2 proposera un mode coopération pour que deux joueurs puissent mener de concert des missions alors que, toujours chez Ubisoft Ghost Recon Wildlands ou encore le For Honor ont été spécialement pensés pour être expérimentés à quatre joueurs simultanément. De son côté l’étonnant jeu de course Forza Horizon 3 proposera de nombreuses options pour partager ses courses avec ses amis en ligne.

Forza Horizon 3, un jeu de course optimisé autour de fonctions très
Forza Horizon 3, un jeu de course optimisé autour de fonctions très - Microsoft

Le jeu d’action Scalebound dans lequel des joueurs affrontent des créatures colossales sera lui aussi jouable à quatre. Activision quant à lui prolongera l’aventure Destiny, ce jeu de tir massivement multijoueur en ligne, dès le 20 septembre prochain avec les Seigneurs de Fer. De même chez Perfect World on présentait Livelock, un peu jeu d’action jouable à trois simultanément. La liste pourrait encore être longue. Preuve s’il en était encore besoin que le jeu vidéo se vit désormais sous le signe de la convivialité.

Ouverture d’esprit

Parfois critiqué pour ses stéréotypes, le jeu vidéo s’en éloigne pourtant depuis longtemps et s’illustre bien souvent pas son ouverture d’esprit. Ainsi deux des principaux titres du salon, Watchdogs 2 et Mafia 3 invitent le joueur à incarner un héros noir (« afro-américain » dirait-on ici à Los Angeles). Les jeux vidéo, jeu de combat en tête, n’ont pourtant pas attendu les années 2010 pour mettre à l’honneur des héros issus de toutes les cultures mais désormais les blockbusters n’ont aussi plus aucun complexe à traiter de façon égale les différentes ethnies.

Mafia 3, un des jeux événements du salon et son héros
Mafia 3, un des jeux événements du salon et son héros - 2K

Le jeu événement GTA avait ouvert la voie dans ce type de jeu en monde ouvert en proposant dès 2004 avec le volet San Andreas d’incarner un héros « black ». GTA V encore en 2013 réitérait avec le succès que l’on connaît. C’est sans le moindre complexe que le jeu vidéo aborde la diversité ethnique. Bien que jeune, ou peut-être parce qu’elle est jeune, cette industrie illustre avec de tels jeux sa maturité. Sans doute un modèle à suivre pour d’autres formes de divertissement.