E3 2016 : «Call of duty Infinite Warfare» entame sa riposte

JEUX VIDEO Le nouvel opus du célèbre jeu de tir dégaine de nouvelles images à l'E3...

De notre envoyé spécial à Los Angeles, Jean-François Morisse
— 
Pour la première fois, Call of Duty propose de vrais combats à la Top Gun mais dans l'espace !
Pour la première fois, Call of Duty propose de vrais combats à la Top Gun mais dans l'espace ! — Activision

Malmené lors de la sortie de sa bande-annonce il y a quelques semaines, Call of Duty Infinite Warfare profite du salon E3 pour tenter de remettre les pendules à l’heure. Jeu de tir vedette chez les joueurs avec plus de 1,2 million de ventes en France l’an passé, ce nouvel opus dégaine sur le showfloor du salon de nouvelles images pour tenter de mieux convaincre les amateurs. L’art de la suite reste un art délicat.

>> A lire aussi : E3 2016: On a testé la guerre totale avec «Battlefield 1»

« Il faut réussir à innover, à surprendre explique Michael Sportouch Vice Président d’Activision France, Benelux, Italie et marchés émergents, tout en conservant les fondamentaux et ne pas tomber sous le feu des critiques qui diront que ça n’est plus du Call of Duty ».

Call of Duty Infinite Warfare des séquences dans l'espace impressionnantes.
Call of Duty Infinite Warfare des séquences dans l'espace impressionnantes. - Activision

Un exercice que les trois studios en charge des développements des jeux Call of Duty, Treyarch, Sledgehammer et cette année Infinity Ward maîtrisent depuis des années à la perfection. Pensez donc : Call of Duty sera le 13e jeu de la série lancée en 2003. Treize ans de succès, le jeu étant chaque année ou presque depuis dans le Top 5 des meilleures de jeux vidéo partout dans le monde.

Un premier trailer dans la douleur

Ce qui n’a pas empêché la toute première bande-annonce du jeu de se faire éreinter par la critique fascinée au même moment par une autre bande-annonce très hollywoodienne, celle du concurrentBattlefield1.

Le site spécialisé Gameblog titrait alors : « le trailer de CoD Infinite Warfare parmi les vidéos les plus « dislikées » de l’histoire de YouTube ». Le salon E3 constitue donc pour les développeurs du jeu l’occasion d’en montrer plus et de tenter de faire la démonstration de leur talent.

« Call of Duty » : la tête dans les étoiles

Les quelques journalistes, bloggueurs et youtubers invités ont donc pu ainsi découvrir deux niveaux. Une première séquence de jeu terrestre lors d’un combat contre un mystérieux envahisseur dans les rues de Genève puis, dans la foulée, une séquence de combat entre vaisseaux spatiaux complétée par une fusillade en apesanteur. De la terre aux étoiles, « la séquence est continue, sans temps de chargement, explique Jacob Minkof, design director de ce nouveau Call of Duty, car nous avons voulu que l’aventure se déroule de façon parfaitement fluide ».

Un nouveau terrain de jeu : l’espace

Jamais Call of Duty n’avait emmené le joueur si loin dans l’espace pour des combats entre vaisseaux spatiaux qui évoquent évidemment Star Wars. Des combats spectaculaires dans l’espace où le joueur prend les commandes de son vaisseau tout en faisant feu sur des chasseurs et destroyers ennemis.

Une séquence de jeu suffisamment convaincante pour que le site jeuxvideo.com s’exclame : « On se croirait sur un No Man’s Sky revisité par Michael Bay et il faut bien avouer que le résultat est bluffant. » En emmenant les joueurs dans l’espace, Call of Duty pourrait bien une fois encore réussir son pari. Et cela, même si les séquences au sol, arme au poing, semble être plutôt classiques.

Un aperçu de la campagne en attendant le multi

Pour son 13e épisode Call of Duty, Infinity Warfare compte bien mettre en avant ce mode « histoire », là où le rival Battlefield1 mettait à l’honneur son mode multijoueur. Le multijoueur de Call of Duty, base de très nombreux tournois e-sport depuis des années, sera quant à lui probablement dévoilé cet été. Avec cette présentation E3, Activision veut avant tout rassurer les fans en dévoilant une campagne ambitieuse aux inspirations multiples de Terminator à Battlestar Galactica.

Jon Snow dans « Call of Duty »

Et pour renforcer la narration, l’éditeur a fait appel à l’acteur Kit Harington (le Jon Snow de Game of Thrones) pour compléter son casting de comédien. Une manœuvre habile, tout comme l’avait été celle de faire appel à Kevin Spacey pour l’épisode Advanced Warfare. Suffisant pour renverser la tendance de ce « bad buzz » de mai ? Reste que pour de nombreux spécialistes, l’issu de ce combat ne fait pas de doute. Le directeur de Xbox France se fendait ainsi en mai dernier d’un tweet sans doute prophétique et au moins plein de bon sens :

Les millions de fans de Call of Duty auront au final le choix cette année et surtout le dernier mot.