Fête des pères: Quatre bandes dessinées qui célèbrent la condition paternelle

BD Quatre albums comme autant de cadeaux adaptés à la personnalité de chaque papa…

Olivier Mimran

— 

Les 9 derniers mois, détail de la couverture
Les 9 derniers mois, détail de la couverture — Cookie kalkair & éd. Dargaud 2016

Plus que quelques jours avant la fête des pères. Pourquoi ne pas en profiter pour s’interroger sur la condition des papas d’aujourd’hui ? Du stress prénatal aux angoisses du départ de leurs grands ados, les « pater familias » en voient de toutes les couleurs. Comme les mères, me direz-vous… Hmm, pas tout à fait, si l’on en croit plusieurs bandes dessinées récentes articulées autour de ce thème. 20 Minutes en a sélectionné quatre qui, de conseils en constats, éclaireront les futurs et actuels papas.

Le plus prévoyant

Tiré d’un blog dans lequel l’auteur racontait, à raison d’un billet par semaine, les neuf mois de grossesse de sa compagne, ce recueil (agrémenté de trois inédits) explique les affres par lesquels passe tout futur papa. Heureusement, Cookie Kalkair (un pseudo, évidemment) le fait avec beaucoup d’humour et si l’on ressent bien ses angoisses, elles ne sont jamais contagieuses. Ce Français exilé à Montréal – où il travaille comme concepteur de jeux vidéo — décrit ainsi avec force couleurs (et de nombreuses références à la pop-culture, on ne se refait pas) toutes les étapes qui feront de lui un papa opérationnel : échographies, entraînements au « donné de biberon » etc. Drôle et touchant.

© C. Kalkair & éd. Les Arènes BD 2016

« Les 9 derniers mois (de ta vie de petit con) », de Cookie Kalkair - éditions Les Arènes BD, 15 euros

Le plus attendri

Ici, le papa est déjà papa. Administrativement, du moins, car il aurait plutôt tendance à retomber en enfance lorsqu’il s’occupe de sa (petite) fille : incorrigible geek, il passe son temps à déguiser la petite en ewok ou en Robin lorsque lui se déguise en Batman. Et si celle-ci préfère jouer « à la princesse », son géniteur déplore sa « béatitude dégoulinante »… N’empêche que père et fille s’amusent comme des petits fous durant 192 pages ! Initialement publiée en 2015 sous le titre Père et impairs, cette compilation de strips, dont certains rappellent l’univers de Calvin et Hobbes, de l’américain Bill Watterson, s’enrichit de 48 pages inédites. Un album frais, rigolo et très attendrissant.

© S. Piquet & éd. Dargaud 2016

« Le père des étoiles », de Seb Piquet - éditions Dargaud, 14,99 euros

Le plus angoissé

Dans ce recueil de 15 histoires courtes (et pas forcément autobiographiques), le papa l’est depuis un certain temps et commence à se poser un tas de questions existentielles autour de ses responsabilités : Quelle éducation proposer à ses enfants ? Doit-on encadrer leurs loisirs ? Comment réagir le jour où votre fille aura un petit ami ? Sur tous ces points, Mike – le « héros »- a plus de craintes que de certitudes. D’autant que vivant aux Etats-Unis, il lui semble difficile de jouer les parents cools dans un environnement où s’exerce une même fascination pour la « magie Disney » et les fusillades dans des écoles. Flippé mais pas flippant, ce livre décalé et sensible rappelle qu’être parent, c’est aussi endosser une responsabilité parfois écrasante.

© M. Dawson & éd. Çà&Là 2016

« Nouvelles du front d’un père moderne », de Mike Dawson - éditions Çà&Là, 16 euros

Le plus incompétent

La célèbre collection «… pour les nuls » vous paraît trop austère (beaucoup de texte et peu d’images) ? Qu’à cela ne tienne : les éditions First s’associent aux éditions Delcourt pour transposer en bande dessinée (et illustrations) certains de leurs succès, comme ce « Devenir papa ». Sur le fond, rien ne change vraiment puisque le livre reste hyperdidactique. C’est d’ailleurs plus ou moins heureux sur ce thème, car s’il existait une recette universelle pour devenir un super-papa, ça se saurait. Bref ; un peu gnangnan, souvent hypercaricatural (les pères jouent tous au poker ? Gnééé !), ce bouquin bizarrement réalisé par deux femmes reprend cette citation du Papaoutai de Stromae en exergue : « Tout le monde sait comment on fait des bébés, mais personne ne sait comment on fait des papas ». Et bien pas sûr que cela s’arrange à sa lecture.

« Devenir papa pour les nuls (en BD) », de Melle Navie & Sophie Ruffieux - éditions Delcourt/First éditions, 14,95 euros