E3 2016 : Zac Efron et Jamie Foxx à la rescousse d'Electronic Arts

JEUX VIDEO L'éditeur présentait à Los Angeles ses prochains titres lors d'une conférence où les stars ont  plus fait le buzz que les jeux...

Jean-François Morisse
— 
EA Play, une belle brochette de stars pour faire la promotion de prochain jeu vidéo Battlefield1.
EA Play, une belle brochette de stars pour faire la promotion de prochain jeu vidéo Battlefield1. — EA

L’E3, le plus grand salon du monde professionnel consacré aux jeux vidéo, ouvre ses portes mardi à Los Angeles. En marge du rendez-vous, se tiennent comme toujours des conférences. Cette année, c’est l’éditeur américain Eletronic Arts qui a tiré le premier, avec une keynote pauvre en jeux mais riche en stars. Sans doute une façon de nous rappeler qu’Hollywood et ses paillettes ne sont pas loin.

>> A lire aussi : VIDEO. De 1994 à 2017, l'évolution de «Fifa»

Il y avait foule dans la salle de spectacle de Microsoft le Novo, à quelques centaines de mètres du Convention Center où se déroule l’E3. Tellement que l’éditeur a dû refuser l’entrée à des dizaines de journalistes et blogueurs du monde entier, ne manquant pas d’expliquer au passage que la « conférence est visible en live sur Internet ». Un conseil que tous ceux qui ont traversé la moitié du globe ont su apprécier.

Le but du jeu pour Electronic Arts : présenter ses futurs hits. Outre le FPS robotique Titanfall 2 et son incontournable simulation de football Fifa 17, accompagnés de quelques annonces (dont plusieurs jeux Star Wars pour les années à venir et une courte vidéo de Mass Effect Andromeda), EA comptait surtout sur son jeu de tir Battlefield1 pour tenter de réveiller une assistance plutôt morose.

Et pour cela, outre une démonstration du jeu en lui-même, l’éditeur avait convié des stars du show-business pour promouvoir un jeu qui n’en avait sans doute pas besoin. Outre les acteurs Jamie Foxx et Zac Efron, le rappeur Snoop Dog ou encore la mannequin Emily Ratajkowski étaient aux manettes pour faire la promotion du titre. Une façon très « années 90 » de faire de la communication.

Une opération star system qui a eu au moins le mérite de faire sourire les internautes du monde entier et de les faire s’interroger sur les sommes déboursées par l’éditeur.

Il faut dire que quinze minutes avant, EA amenait déjà sur scène pour annoncer Fifa 17, le célèbre entraîneur José Mourinho en personne. On peut s’interroger sur l’intérêt de multiplier l’exercice qui consiste à demander à des stars étrangères aux jeux vidéo de promouvoir ces derniers.

«Battlefield 1», un jeu qui reste un événement

L’éditeur entendait visiblement en mettre plein la vue, oubliant au passage qu’à l’occasion de l'E3 , il est tout de même préférable de briller par ses jeux avant tout. Battlefield1, aux qualités évidentes, avec ses affrontements massifs en pleine Première Guerre mondiale, avait-il vraiment besoin de ce parterre de stars pour briller? Pas sûr.