VIDEO. Avec «Ils sont nulle part», Yassine Belattar appelle les Français «à se mélanger»

PARODIE Dans une vidéo publiée mercredi, l’humoriste Yassine Belattar parodie le dernier film d’Yvan Attal, «Ils sont partout», pour pointer le manque de musulmans dans les institutions françaises…

A. Che.

— 

L'humoriste Yassine Belattar, au Théâtre de Dix Heures à Paris, pour son spectacle Ingérable.
L'humoriste Yassine Belattar, au Théâtre de Dix Heures à Paris, pour son spectacle Ingérable. — SIPA

« Pas de Mamadou, pas de Souleymane… », énumère Yassine Belattar devant l’Opéra Garnier, à Paris. Dans sa courte vidéo Ils sont nulle part publiée mercredi sur YouTube, l’humoriste parodie le dernier film d’ Yvan Attal, Ils sont partout, qui met en scène les idées reçues sur les juifs. Même musique, même dialogue et même montage, mais autre problèmatique, dans cette parodie de bande-annonce Yassine Belattar s’interroge quant à lui : « Où trouve-t-on les musulmans ? ».

Contacté par 20 Minutes, Yassine Belattar explique : « Le thème du film d’Yvan Attal – l’antisémitisme – m’a interrogé. Car plus une chose est grave, plus il faut être capable d’en rire », avouant qu’il n’a pas encore vu le film. Avant d’ajouter : « Je place l’antisémitisme et l’islamophobie au même niveau. »

« On doit se mélanger »

Dans sa vidéo, le trentenaire fait le tour de la capitale, de l’Assemblée nationale à la Bourse, en passant par le siège de TF1. A chaque fois, même réponse : « Ils ne sont pas là », en parlant des musulmans. Le but ? Montrer que « notre élite devrait ressembler aux Français que l’on croise au quotidien : des Arabes, des Noirs, des Blancs, des Roms… Chaque Français, légitime à un poste, devrait pouvoir y accéder. On est face à un discours unilatéral. Mais on doit se mélanger, il devrait y avoir plus de diversité. »