«Warcraft»: Le réalisateur pense que son père, David Bowie, était «impressionné» par le travail effectué

CINEMA Duncan Jones a évoqué son père décédé lors d'une avant première de son film à Los Angeles...

20 Minutes avec AFP

— 

Le réalisateur Duncan Jones répond à des questions lors d'une rencontre avec la presse pour son film «Warcraft : Le commencement» à Pékin (Chine), le 1er juin 2016.
Le réalisateur Duncan Jones répond à des questions lors d'une rencontre avec la presse pour son film «Warcraft : Le commencement» à Pékin (Chine), le 1er juin 2016. — Mark Schiefelbein/AP/SIPA

Warcraft : Le commencement a bien démarré en France – où il vise le million et demi d’entrées – et en Chine - où il a effectué un départ fulgurant - mais est accueilli fraîchement par la critique américaine. L’adaptation ciné du jeu vidéo World of Warcraft ne bénéficie que d’une note moyenne de 4,1 sur 10 du côté du site Rotten Tomatoes.

Mais, alors que le film sortira dans les salles américaines vendredi – les spectateurs français ont eu, une fois n’est pas coutume, la primeur – son réalisateur, Duncan Jones, n’est pas plus inquiet que ça.

« Il serait incroyablement heureux que je suive ma passion »

Le Britannique de 45 ans, qui s’est fait connaître avec Moon et Source Code, n’est autre que le fils de David Bowie. « Je pense qu’il serait incroyablement heureux que je suive ma passion, ce qu’il m’a toujours encouragé à faire », a déclaré le cinéaste, au sujet de son père, lors d’une avant-première à Los Angeles en début de semaine.

« J’avais pu lui montrer quelques petits bouts [du film] qui étaient déjà finalisés et je crois qu’il était vraiment impressionné parce que nous faisions, c’est super d’avoir pu faire ça », s’est-il réjoui.