Kanye West sème la pagaille dans les rues de New York avec un concert-surprise

MUSIQUE Dans la nuit de dimanche à lundi, le concert-surprise organisé le rappeur Kanye West a semé le « chaos » dans les rues de New York, selon les médias américains…

A.Che.

— 

Kanye West, le 30 août 2015, à Los Angeles.
Kanye West, le 30 août 2015, à Los Angeles. — Matt Sayles/AP/SIPA

Dépassé par le succès. Alors que Kanye West devait se produire au Governors Ball de New York dimanche soir, son concert a été annulé à cause des conditions météorologiques. Le rappeur s’est alors rabattu sur le festival de hip-hop Hot 97’s Summer Jam, où il n’était pas prévu dans la programmation. Qu’à cela ne tienne, il a décidé d’organiser un concert-surprise.

Comme l’explique Pitchfork, son directeur de création a posté sur Instagram une photo de Kanye West en train de préparer la liste des morceaux qu’il souhaitait jouer. En légende, « Nous jouerons Pablo [le dernier album du rappeur sorti en février s’appelle The Life of Pablo], à deux heures du matin, à Manhattan. » L’artiste devait se produire au Webster Hall, qui peut accueillir 1.500 spectateurs… La nouvelle s’étant répandue sur Internet, ce sont plus de 4.000 fans qui se sont présentés devant la salle pour voir Kanye West.

Dans une vidéo postée sur Snapchat par Kim Kardashian, la femme du rappeur, Kanye West explique au téléphone : « Appelle le maire, il faut bloquer quatre rues du quartier et installez des écrans pour que les fans puissent faire la fête à l’extérieur. J’ai entendu que le concert était déjà complet. »

Le concert-surprise annulé à cause des mouvements de foule

Mais les fans, dont certains montaient sur des voitures, n’ont pas pu faire la fête comme le souhaitait Kanye West. Ils ont semé le « chaos », selon l’expression reprise ce lundi par les médias américains.

Au regard des mouvements de foule, les autorités et les organisateurs ont annulé le concert, avant d’essayer de disperser les fans. Au départ de l’artiste, vers 2 heures du matin, ils étaient encore nombreux à courir derrière sa voiture.

Habitué à faire parler de lui, le rappeur avait organisé un concert-événement au Madison Square Garden de New York, en février, pour la sortie de son dernier album et de sa troisième collection de prêt-à-porter pour Adidas. Les 15.000 places s’étaient arrachées en une dizaine de minutes.