Léa Ben Zimra: «L'avénement du restaurant a démocratisé la gastronomie»

FOOD L'art de vivre à la française existe-t-il? Réponse de Léa Ben Zimra, l'une des oratrices du TEDxIstec dont 20 Minutew est partenaire.

Renaud Ceccotti-Ricci

— 

Léa Ben Zimra, créatrice de la Conciergerie gastronomique
Léa Ben Zimra, créatrice de la Conciergerie gastronomique — Cyril Billet

Léa Ben Zimra a créé Il y a trois ans la Conciergerie gastronomique, afin de faire profiter ses clients, français ou étrangers, des joies de l’art de vivre à la française. Le 4 juin, elle participe à #FoodForThoughts, la journée de débat TEDxIstec, dont 20 Minutes est partenaire. Interview.

Ça existe « l’art de vivre à la française » ? Ce n’est pas une notion de communicants ?

Evidemment que ça existe. Chaque année, 84 millions d’étrangers viennent en vacances en France. Américains, Espagnols, Chinois, Allemands… Tous sont fascinés par une chose : la culture française. Les Allemands vont au bord de la mer, les Britanniques à la campagne, les Américains visitent les châteaux de la Loire. Mais tous ont une clé d’entrée principale dans la « culture française » : la gastronomie. Les Français eux-mêmes restent à 80 % dans l’Hexagone pendant leurs congés et découvrent les spécificités culinaires régionales. Il ne s’agit pas de dire nous sommes les meilleurs, mais que la France vit son rapport à la gastronomie comme un vecteur d’émotion.

On imagine tout de suite les longues nappes blanches et les petits plats dans les grands…

Et bien, pas tant que cela. Bien sûr, la cuisine française est depuis le « Grand Siècle » et Louis XIV, le pays de l’art de la table, du service impeccable, des décors somptueux… Mais c’est bien plus encore. Contrairement à ce que l’on peut penser, l’avènement du restaurant a participé à démocratiser la gastronomie, autrefois uniquement réservée aux nobles. Ces dernières années, la gastronomie s’est désacralisée pour s’ouvrir à tous. Ce qui compte pour chacun, c’est le moment agréable qu’il passe lui-même, et qu’il partage avec ses proches. L’art de vivre à la française, c’est une expérience authentique et pas seulement haute en toques.

Pas besoin d’aller dans un 3 étoiles pour la découvrir ?

Pas du tout. Bernard Loiseau disait : « La table est le lieu de détente et de convivialité par excellence. » Le temps du repas offre le luxe de prendre soin de soi, de partager avec ses convives son goût pour les bonnes choses, pour l’art de faire bonne chère. Ce qui compte c’est l’aspect humain de la gastronomie : la transmission d’un savoir-faire, d’une passion, d’un état d’esprit.