Cinq conseils pour faire une présentation orale hors norme

TEDx Un professionnel des talks TED révèle ses techniques pour construire un discours et briller devant le public...

Aude Massiot

— 

La journaliste scientifique Jennifer Kahn lors d'un TEDTalks filmé en février 2016.
La journaliste scientifique Jennifer Kahn lors d'un TEDTalks filmé en février 2016. — TED

Comme Steve Jobs lors de ses keynotes pour Apple, les grands orateurs des talks TED font rêver avec leur verve sans faille et leur aisance scénique. Avec un pauvre Power point et un paperboard, le commun des mortels fait pâle figure à côté. Pour vous transformer en tribun des temps modernes, voici cinq conseils d’un coach, auteur de 18 minutes pour réussir votre présentation (ed. Eyrolles, 2016), Didier Chambaretaud. Il a, entre autres, encadré les intervenants sélectionnés pour le TEDx organisé par l’ ISTEC, à Paris, le 4 juin, dont 20 Minutes est partenaire.

1) Commencer par le pourquoi

Cette formulation énigmatique correspond, en fait, à une idée toute simple : identifier pour quelle raison on réalise cette présentation. Et les excuses, « parce que mon chef me l’a demandé » ou « parce qu’il faut bien que quelqu’un le fasse » ne sont pas valables. « Il faut trouver quel intérêt a cette démonstration pour son public. C’est l’élément qui, une fois déterminé, permet d’en faire découler directement la conclusion, développe Didier Chambaretaud. C’est une question qui paraît simple mais qui, en fait, nécessite de s’engager personnellement. » Ce fil rouge est à avancer dès les premières minutes de son discours, le moment crucial pour accrocher l’attention de son auditoire.

2) Continuer par la fin

Ce seront les mots dont se souviendra le public en partant, tout simplement parce qu’ils sont les derniers. Déterminer sa conclusion, dès le début de son travail, permettra ensuite d’avoir en tête son point d’arrivée. « Si cela vous paraît superficiel ou simplement difficile à faire, c’est sans doute que vous n’avez pas bien réalisé le travail d’analyse de la première étape, explique Didier Chambaretaud. » Le « pourquoi » de votre présentation est encore mal identifié.

>> A lire aussi : TedX, une nouvelle ligne sur le CV

3) Trouver l’anecdote qui fait mouche

Le storytelling est une technique bien connue de l’art oratoire. Il s’agit de mettre en récit son propos en le racontant sous forme d’une histoire. Le public se sent alors lié par l’émotion avec votre discours, et cela le rend plus dynamique. « Le moyen le plus efficace d’intégrer du storytelling est de trouver une anecdote qui va représenter le plus clairement ce que vous voulez dire, et structurer son propos autour de celle-ci », expose Didier Chambaretaud. Le plus important : que cette histoire soit authentique, même si elle est scénarisée.

4) Incarner votre message

Une fois le propos défini, il faut se projeter sur scène (mentalement), être prêt à regarder le public droit dans les yeux. « C’est l’auditoire qui, par ce regard, va activer votre prise de parole, décrit le spécialiste ès présentations. Il ne faut pas juste balayer la salle des yeux, mais plutôt imposer sa présence par son regard. » Comme au théâtre, toute l’attitude doit être travaillée pour mettre à l’aise l’auditoire et accrocher son attention. « Il faut se construire un personnage sur scène en modulant sa posture et sa voix, détaille le spécialiste. Pour que ce soit naturel, il ne faut pas que ce soit de l’improvisation, mais plutôt de la réimprovisation. »

5) Répéter, répéter et encore répéter

Même si vous vous lancez dans la préparation de votre présentation trois jours avant le Jour J, il sera important de prendre le temps de répéter. Tout d’abord, se raconter son « histoire » permet de rendre son récit cohérent. « Mettre par écrit son texte permet ensuite d’identifier la durée de son discours, recommande Didier Chambaretaud. Plus on s’entraîne, mieux on adapte les mots choisis et plus cela paraîtra improvisé paradoxalement. » Enfin, il vaut mieux ne pas apprendre son texte par cœur, ni le lire, mais trouver un entre-deux.

Avec tous ces conseils, vous voilà fin prêt pour briller lors de votre prochaine réunion devant vos collègues ou camarades de classe.

Qui est Didier Chambaretaud?

Didier Chambaretaud cumule les casquettes. Il est entrepreneur de start-up, consultant et préparateur de plusieurs TEDx, et a débuté, dans les années 1980, dans le conseil en stratégie auprès d’entreprises et institutions internationales. Les multiples présentations qu’il a dû réaliser ont fait de lui un spécialiste de la question. A partir de 2010, il s’est naturellement intéressé aux conférences TED et à l’art oratoire qui leur est propre. Son ouvrage 18 minutes pour réussir votre présentation  (ed. Eyrolles, 2016), publié en janvier, reprend justement la structure d’un talk TED, et il y développe différentes stratégies pour s’entraîner à la prise de parole, que cela ne soit plus une épreuve angoissante à passer.