Centenaire de Verdun: Black M réagit après l'annulation de son concert

POLEMIQUE Le rappeur a notamment dénoncé les propos haineux dont il a été la cible...

Clémence Apetogbor

— 

Black M à «20 Minutes».
Black M à «20 Minutes». — Cédric Garrofé

Alpha Diallo, plus connu sous le nom de Black M, a réagi ce vendredi après l’annulation de sa participation aux commémorations officielles de la Première guerre mondiale à Verdun, initialement prévues le 29 mai.

Sur sa page Facebook, le rappeur de 31 ans a fait part de la fierté qui était la sienne lorsqu’on lui a proposé de participer aux commémorations mais a également dénoncé dans une « lettre ouverte » les propos haineux dont il a été la cible.

Bonjour à tous, Je m'appelle Alpha Diallo, je suis français, né en France, à Paris, et j'ai 31 ans. Eduqué par la...

Publié par Black M sur vendredi 13 mai 2016

« Bonjour à tous. Je m’appelle Alpha Diallo, je suis français, né en France, à Paris, et j’ai 31 ans. Eduqué par la France, terre d’accueil de mes parents, terre qui m’a vu grandir et permis de vivre de ma passion. Une terre pour laquelle mon grand-père Alpha Mamoudou Diallo, d’origine guinéenne, a combattu lors de la guerre 39-45 au sein des Tirailleurs Sénégalais - ces mêmes Tirailleurs Sénégalais qui étaient également présents lors de la Bataille de Verdun », a rappelé l’artiste dans un premier temps.

Et de souligner : « J’ai ressenti une immense fierté lorsque l’on a fait appel à moi pour participer à un concert en marge de la commémoration de la Bataille de Verdun pour l’ensemble des jeunes français et allemands réunis ce jour-là. »

Black M dénoncé une polémique « incompréhensible et inquiétante », qui a « entraîné l’annulation de sa participation à cette manifestation ». « Je ne peux rester sans réponse face aux propos d’une extrême violence, tenus à mon égard, ces derniers jours, explique-t-il. Je suis d’autant plus attristé par cette situation qui peut aujourd’hui toucher des milliers d’autres français », a-t-il dit.

Et de conclure : « Moi, Alpha Diallo, enfant de la République et fier de l’être, souhaite, par ce communiqué, faire barrière à ces propos haineux. »

« Déferlement de haine et de racisme »

Rendue publique en début de semaine, cette programmation a suscité l’indignation de nombreux élus, essentiellement d’extrême droite et de droite.

En cause notamment, une chanson de 2010 du groupe Sexion d’Assaut, dans laquelle Black M chante un couplet à propos de la France. S’adressant à ses parents, il dit : « J’me sens coupable/Quand j’vois tout ce que vous a fait ce pays kouffar », un terme péjoratif signifiant « mécréants », utilisé par des groupes djihadistes.

>> A lire aussi : La venue de Black M à Verdun énerve ou fait rire sur Twitter (c'est selon)

Le maire PS de Verdun, Samuel Hazard, a fini par céder, lui qui avait dans dans un premier temps défendu Black M, un « enfant de la République », « plébiscité par les jeunes comme aucun autre artiste français ».

Dans un communiqué vendredi, Samuel Hazard a ainsi justifié l’annulation du concert par des « risques forts de troubles à l’ordre public », en raison d’une « polémique d’ampleur sans précédent » et d’un « déferlement de haine et de racisme ».

L’annonce a immédiatement été saluée comme une « victoire du camp patriote sur la musique nègre » par le candidat d’extrême droite à la présidentielle Henry de Lesquen.