Eurovision 2016: «Amir va gagner!», prédit Elodie Gossuin

INTERVIEW L’animatrice de RFM, qui annoncera samedi, en direct de Paris, les points du jury français, connaît bien le concours, comme elle l’explique à « 20 Minutes »…

Propos recueillis par Fabien Randanne

— 

Elodie Gossuin anime «Le Meilleur des réveils» sur RFM.
Elodie Gossuin anime «Le Meilleur des réveils» sur RFM. — RFM

Samedi soir, elle sera l’autre visage de la France à l’Eurovision, diffusée en direct dès 21h sur France 2. Au moment où Amir, le représentant tricolore attendra le résultat final, Elodie Gossuin annoncera, en direct de Paris, le verdict du jury français et notamment les fameux « 12 points »… Une mission que celle qui coanime Le Meilleur des réveils tous les matins sur RFM*, au côté de Bruno Roblès, prend très au sérieux. D’autant plus qu’elle est une inconditionnelle du concours.

>> Retrouvez tous nos articles sur l’Eurovision

Comment abordez-vous votre rôle de porte-parole du jury français ?

Comme un cadeau. Je suis fan de l’Eurovision. C’est un événement populaire, au sens noble du terme, comme peuvent l’être les élections de Miss France, Miss Europe ou le Tour de France. Je suis vraiment honorée d’être associée à un événement aussi fédérateur.

Vous apparaîtrez à peine deux minutes à l’écran, mais devant 200 millions de téléspectateurs… Ça ne vous donne pas le vertige ?

197 millions, je crois (rires). Le fait d’être à la radio tous les jours est une très bonne école. Ma mission est de réveiller les auditeurs, de les mettre de bonne humeur, mais je ne pense jamais au fait qu’il y a tant de personnes qui nous écoutent. Je n’y penserai pas davantage pour l’Eurovision. Je vis peut-être trop au présent, sans anticiper, mais si vous ne m’aviez pas posé la question, je ne crois pas que ça me serait venu à l’esprit. Le jour J, je devrai être efficace, mon passage à l’écran sera bref, je sais ce que j’aurai à faire et ça sera peut-être tellement rapide que je n’aurais pas le temps de réfléchir à ça.

Quel est votre plus fort souvenir de l’Eurovision ?

Conchita Wurst [qui a remporté le concours en 2014] me vient naturellement en tête. J’ai eu des frissons en voyant sa prestation. L’émotion vient aussi de son message. Car c’est aussi ça, l’Eurovision : l’opportunité de faire passer des messages.

Quelle est votre chanson préférée de l’Eurovision ?

Naturellement, je vais répondre Ne partez pas sans moi de Céline Dion. C’était en 1988, elle représentait la Suisse et c’est ce soir-là que je l’ai découverte. Tout le monde riait de son look, mais quand elle a commencé à chanter, elle a mis tout le monde KO. [Elle imite l’accent québécois] Je suis tellement, tellement fan ! S’il y avait un N’oubliez pas les paroles, spécial Céline, je suis sûre de gagner [rires].

Et cette année, en dehors de la chanson d’Amir qui représente la France, vous avez un morceau favori ?

Non, parce que Amir est au dessus du lot. Sa chanson, J’ai cherché, est entêtante. Je ne suis peut-être pas objective mais j’ai eu l’occasion de croiser plusieurs fois et c’est un mec tellement charmant et sympa que je ne vois que le meilleur pour lui. Selon moi, c’est obligé, il sera au moins dans le Top 5.

>> A lire aussi: Pourquoi la chanson d'Amir est un excellent choix pour représenter la France à l'Eurovision ?

Dans la plupart des pays, l’Eurovision est perçu comme un événement festif alors qu’en France, beaucoup le regardent de haut. Pourquoi, à votre avis ?

Les Français ont tendance à avoir la critique très facile envers ce qui est populaire. Pourtant, l’Eurovision, ça reste du divertissement. Quand c’est inoffensif, que ça fait rêver, on a besoin de critiquer alors qu’en ce moment on a particulièrement besoin d’un peu de légèreté.

Une victoire de la France inverserait peut-être la tendance, non ?

Oui, effectivement, le dédain du public français est peut-être lié aux résultats décevants. C’est un peu comme pour le foot : l’équipe de France est désavouée quand ses matchs ne sont pas à la hauteur des attentes. Si on gagne, ça ne peut qu’être fédérateur et attiser la fierté. Moi, j’y crois : Amir va gagner !

*Cette année, RFM est partenaire de l’Eurovision. Ce vendredi, Le Meilleur des réveils (6h-9h) et le 17/20 se mettront au rythme du concours. Samedi, la finale sera diffusée en direct à l’antenne, à 21h, mais à partir de 20h, Albert Spano mettra les auditeurs dans l’ambiance en proposant les meilleures chansons de l’histoire de l’Eurovision.