VIDEO. Lin-Manuel Miranda, l'artiste explosif derrière le phénomène «Hamilton»

CULTURE La comédie musicale hip-hop a décroché 16 nominations aux Tony Awards, mardi...

Philippe Berry
— 
Lin-Manuel Miranda avec le Grammy de la meilleure comédie musicale pour «Hamilton», le 15 février 2016.
Lin-Manuel Miranda avec le Grammy de la meilleure comédie musicale pour «Hamilton», le 15 février 2016. — T.WARGO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le spectacle affiche complet ou presque jusqu’à janvier 2017. A Broadway, les billets se revendent entre 500 et 2.000 dollars. Barack Obama et Madonna sont des grands fans. Hamilton, c’est le phénomène culturel américain de l’année. Mardi, la comédie musicale, déjà récompensée d’un prix Pulitzer et d’un Grammy, a battu les records des Tony Awards (les Oscars du théâtre) avec 16 nominations. Derrière ce succès monstre se cache un homme : Lin-Manuel Miranda, un artiste touche à tout qui fusionne les genres et fait tomber les barrières.

2008: In the Heights, les origines

Fils de parents portoricains, Lin-Manuel Miranda grandit dans un quartier hispanique de New York. Formé jeune au piano, il crée la troupe Freestyle Love Supreme à la fac et développe le concept dans In the Heights, qui remporte le Tony de la meilleure comédie musicale en 2008. Fusion du rap et du chant traditionnel, textes politiques, cast multiculturel, tous les ingrédients d’Hamilton sont déjà là.

2009: Tout commence à la Maison Blanche

Dans la foulée, Miranda est invité à la Maison Blanche par Barack Obama pour une soirée de poésie urbaine. Accompagné d’un simple piano, il interprète ce qui deviendra le thème de sa future comédie musicale consacrée à Alexandre Hamilton, l’un des pères fondateurs des Etats-Unis immortalisé sur le billet de 10 dollars. « Il incarne les valeurs du hip-hop. Ne riez pas. C’est un orphelin né sans un sou d’une union illégitime, devenu le bras droit de Washington et le Premier secrétaire du Trésor. Il représente la capacité de changer les choses grâce à sa seule écriture », explique-t-il aux invités.

2009: Face à Hugh Laurie dans House

Son visage vous semble familier ? Vous l’avez peut-être découvert dans la série House. Dans un double épisode, il partage la chambre de Hugh Laurie, enfermé dans un hôpital psychiatrique. Miranda a également fait une apparition dans un épisode des Sopranos et dans la série annulée Do No Harm.

2010: Un mariage musical

Ça commence comme un simple discours avec son beau-père. Ça se termine en flash mob musical déchaîné avec 20 personnes. On reconnaît notamment l’actrice Ilana Glazer, de Broad City.

2015: Alexandre Hamilton explose

La comédie musicale fait ses débuts dans la modeste salle du Public Theatre, début 2015. Face au succès critique et public, elle est transférée en novembre au Richard Rodgers Theatre, à Broadway (la zone qui regroupe les 40 salles de plus de 500 places de la célèbre avenue). Auteur, compositeur, interprète, Miranda dépoussière les codes du biopic historique, avec des textes modernes scandés par des artistes presque exclusivement issus des minorités. « Hey yo, I’m just like my country / I’m young, scrappy and hungry » (« Je suis comme mon pays / Jeune, bouillant et j’ai de l’appétit ») chantent les immigrés dans une fusion de rap, pop et jazz. « Miranda a eu le génie de croire que le hip-hop pouvait servir à explorer l’histoire américaine. Avec cette nouvelle voix, il revisite un sujet traditionnel : Qui sommes-nous ? », analyse pour 20 Minutes le vétéran de Broadway Jack Viertel, auteur du livre The Secret Life of the American Musical.

2015: Freestyle avec Jimmy Fallon

De son propre aveu, Miranda n’est pas un grand chanteur. Mais il a un talent immense pour l’improvisation et le freestyle, et il le prouve sur le plateau de Jimmy Fallon en réussissant à connecter en 30 secondes « arc-en-ciel, pancake et slam dunk ».

2016: La consécration aux Grammy’s

Hamilton remporte le Grammy de la meilleure comédie musicale. Et surtout, la troupe interprète le titre phare en direct, pour une exposition grand public maximale. Cela fait d'ailleurs près de six mois que l’album est présent dans le top 10 rap de Billboard.

2016: Freestyle avec Obama

​Ça a commencé à la Maison Blanche, ça se termine à la Maison Blanche. Lin-Manuel Miranda improvise sur la constitution et Obamacare. Et mérite bien sa place dans le top 100 2016 des personnes les plus influentes de Time, avec une présentation signée J.J. Abrams.