«Game of Thrones»: Les réalisateurs de la série hurlent à George R.R. Martin de finir ses livres au plus vite

SERIES Le début de la saison 6 est remplie de sous-entendus à destination de l’auteur des romans…

Benjamin Chapon
— 
Tyrion fait face aux dragons dans la saison 6 de Game of Thrones
Tyrion fait face aux dragons dans la saison 6 de Game of Thrones — HBO

Avertissement : Cet article s’adresse aux fans de la saga Game of Thrones qui sont, à peu près, à jour. En clair, il y a des spoilers de la saison 5, et quelques allusions aux premiers épisodes de la saison 6. Si vous voulez du spoiler, du vrai, du pur, ça se passe dans nos débriefs des deux premiers épisodes.

La série Game of Thrones a « dépassé » les romans de George R.R. Martin. Voilà pour le cliché. Peu importe que les romans développent de nombreuses intrigues et sous-intrigues absentes de la série, la grosse dizaine de personnages principaux de la saga vivent désormais leurs aventures en primeur à la télé. Mieux, David Benioff, showrunner de la série, assume prendre un chemin séparé de celui de l’auteur, qui planche actuellement sur le tome six.

Faut-il attendre les romans de George R.R. Martin avant de regarder la saison 6 ?

D’ailleurs, en bon fan, et même s’il est dans la confidence et sait comment tout ça va se terminer, David Benioff a hâte de lire la suite des aventures de Tyrion, Arya et Daenerys (et Euron, et Aegon, et Lady Stoneheart, tous absents de la série, pour l’instant). On peut voir dans les deux premiers épisodes de cette saison 6 plusieurs messages adressés à George R.R. Martin.

Tuer le père

Les papas n’allaient déjà pas fort dans la série. Tywin Lannister peut en témoigner. La saison 6 voit le trépas de plusieurs paternels, parfois même (souvent) de la main de leur propre famille. Le message est clair. Tout prince ou roi qu’ils soient, «Valar Morghulis» - « Tout homme doit mourir ». Non seulement les créateurs de la série tuent le père symboliquement en écrivant la suite de son œuvre à sa place, mais ils lui conseillent également de finir son roman avant de trépasser.

Prendre en main son destin

Plusieurs personnages de la série décident en ce début de saison 6 de se confronter à leur destin non plus en le subissant mais en le guidant. A Dorne, des décisions graves sont prises. Dans la capitale, Cersei, sur les bons conseils de son frère-amant Jaime, essaye de croire que tout n’est pas écrit à l’avance. Même Arya accepte de repartir et d’écrire sa vie à partir d’une page blanche. Autant de messages adressés à George R.R. Martin : les créateurs de la série s’affranchissent désormais de sa tutelle et d’une série aux événements écrits à l’avance.

Se lâcher

Libère le dragon qui est en toi (et dans les sous-sols de Meereen) George ! Alors qu’au pied du Mur, on revoit un géant et des sauvageons, du côté d’Essos, la saison 6 marque le retour d’une horde de Dothrakis et la libération de deux dragons. En ramenant au premier plan les aspects les plus sauvages et indomptables de sa création, David Benioff rend hommage à George R.R. Martin.

Aller à l’essentiel

L’intrigue s’accélère bien vite à Dorne dans le premier épisode de la saison 6. Les scénaristes se débarrassent notamment d’un personnage qui, dans les romans, est au centre d’une intrigue secondaire sans intérêt. David Benioff et Dan Weiss conseillent ainsi à George R.R. Martin d’aller à l’essentiel pour enfin boucler son œuvre. Parce que dans le fond, tout le monde attend les derniers couplets de la fameuse « chanson de la glace et du feu », titre officiel des romans.