Jean-Paul II mis à l'honneur dans une comédie musicale en Pologne

SPECTACLE Le spectacle, dont la première représentation aura lieu en 2017, se veut léger et émouvant...

C. L. avec AFP
— 
Le pape Jean Paul II, le 5 octobre 1986, à Lyon.
Le pape Jean Paul II, le 5 octobre 1986, à Lyon. — J.C. DELMAS / AFP

Cinq cents billets ont déjà été réservés pour la première qui aura lieu le 25 février 2017 dans la grande halle Tauron Arena de Cracovie. L’auteur du scénario et des paroles des chansons, Michal Kaczmarczyk, 35 ans, dit avoir été inspiré par la comédie musicale 1789 – Les amants de la Bastille pour mettre en musique la vie de Karol Wojtyla.

Auteur de plusieurs tubes polonais, Filip Siejka, est quant à lui responsable de la composition pop, rock et jazz de la bande-son. Le spectacle de deux heures, en cours de préparation, se veut léger, rappelant de nombreuses anecdotes sur le pape, connu pour son sens de l’humour.

Des instants de tristesse et de joie

Adolescent, le futur chef des catholiques apparaît sur scène en T-shirt et culotte courte, à peine sorti de son kayak. Souverain pontife, il répond par un « wouah, wouah » à un prélat italien qui, ne maîtrisant pas bien la langue polonaise, lui demande « Comment va le petit chien ? » au lieu de « Comment va le pape ? ».

Mais le public de Cracovie, où le culte de Karol Wojtyla est toujours très présent, va probablement rire autant que pleurer d’émotion. Dans le scénario, il y a aussi des moments graves, traduits en balades. Une chanson, Quelqu’un m’ordonne de courir, inspirée par un poème de Jean Paul II, évoque ses doutes quant à la lourde mission qu’il sent avoir reçue de Dieu. Le livret s’arrête aussi sur sa relation avec sa mère, morte alors que le petit Karol n’était âgé que de neuf ans.


Un casting d’une centaine d’artistes

La comédie musicale ne semble pas par contre s’arrêter sur la relation « intense » que le pape a vécu avec une philosophe américaine d’origine polonaise et mariée, Anna-Teresa Tymieniecka, révélée par une équipe de la BBC.

Quinze acteurs jouent les principaux rôles, mais avec les danseurs, les chanteurs et les figurants, la troupe ne comptera pas loin de 100 personnes. Les castings ne sont pas encore terminés : on cherche un Karol de dix ans notamment.