Pour Michel Polnareff, Renaud, «c'est une bagnole»

CLASH Invité sur Europe 1 ce mardi matin, Michel Polnareff ne s’est pas fait prier pour tacler le chanteur Renaud…

C.W.
— 
Michel Polnareff en concert à Paris en juillet 2007
Michel Polnareff en concert à Paris en juillet 2007 — HALEY/SIPA

Polnareff ne mâche pas ses mots. Invité ce mardi matin sur Europe 1, le chanteur à la crinière blonde en a profité pour balancer deux ou trois tacles envers Renaud, mais aussi pour se justifier sur le retard de la sortie de son futur opus, qui s’approcherait selon lui, de « la perfection ».

« Je n’bois pas de quoi il parle »

Comme souvent, le temps ne fait rien à l’affaire… Sur Europe 1 ce mardi matin, Michel Polnareff s’en est donné à cœur joie. Ou plutôt en a profité pour exprimer le fond de sa pensée concernant le chanteur Renaud, auquel il n’apprécie pas être comparé. « Pour moi, Renaud c’est une bagnole », a-t-il expliqué, précisant être « plus proche de Lennon ou de Bob Dylan ». Un nouvel épisode de la gué-guerre entre les deux artistes. En avril dernier, le chanteur de Mistral Gagnant avait déclaré « Polnareff, je crois que les gens s’en foutent un petit peu », auprès du magazine belge Ciné Télé Revue. Des propos qui visiblement ont vexé « l’Amiral ». « Je n’bois pas de quoi il parle », a-t-il réagi, subtile allusion à l’alcoolisme de Renaud. « J’espère ne pas être comparé à d’autres et être unique en mon genre », a-t-il conclu.

« Je suis mieux dans ma peau »

Question estime de soi, tout semble rouler pour Polnareff. D'abord, lui aussi semble en avoir fini avec la bouteille, du moins « pour une période indéterminée ». « Je suis mieux dans ma peau et disons plus agréable à regarder. L’alcool, c’est quelque chose de sympathique quand on sait le contrôler », a-t-il précisé. Et deuzio, contrairement à certains, le chanteur ne se fait pas de cheveux blancs concernant le retard qu’a pris son futur opus. « La perfection, ça prend du temps », a-t-il affirmé, « l’album a pris du retard parce que, justement, je ne me fous pas d’eux (des fans) ». Et tel qu’il l’a expliqué, « une carrière, c’est comme une feuille de température, il y a des hauts et des bas ».