Puceaux de « Game of Thrones » ? Pas de panique, on pense à vous

SERIES La saison 6 de la série la plus suivie et commentée au monde débute dimanche 24 avril 2016…

Benjamin Chapon

— 

Arya Stark a perdu la vue à la fin de la saison 5 de Game of Thrones
Arya Stark a perdu la vue à la fin de la saison 5 de Game of Thrones — HBO

Bienveillants, vous vous inquiétez du sort de Jon Snow sans même savoir de qui il s’agit. Vous avez retweeté les « Winter is coming » qui tombaient sur Twitter en même temps que les maigres flocons en janvier. Vous adoptez une moue dubitative quand quelqu’un compare les mérites des marcheurs blancs versus les zombies de Walking Dead.

Et pourtant vous n’avez jamais vu un épisode de Game of Thrones. Ou si peu. « J’ai arrêté parce que je ne comprenais rien avec tous ces personnages. » « J’ai arrêté quand il y a eu les dragons parce que je ne peux pas blairer le fantastique. » « J’ai arrêté quand mon grand-père et ma nièce ont commencé à en débattre dans les repas de famille »…

Petit guide de sorties culturelles pour se préparer à la saison 6 de Game of Thrones...

Alors que débute la sixième saison de la série la plus suivie, et commentée, au monde, vous allez vivre dix nouvelles semaines en apnée. On ne parle pas seulement des lundis soir (jour de diffusion française sur OCS de la série) socialement sinistrés. Le mardi, la soirée sera également annulée « parce que là, la mort d’Arya, je ne m’en remets pas, désolé. » Le mercredi, le débat entre collègues masculins pour savoir qui de Mélisandre ou Daenerys a le plus beau décolleté vous aura donné le pire mal de crâne de votre vie. Jeudi, il faudra subir l’excitation des fans en manque. Vendredi, votre conjoint(e) aura craqué (traître) et couru s’acheter les cinq tomes de la saga écrite par George RR Martin…

Il n’existe pas 36 solutions pour survivre à une nouvelle saison de Game of Thrones.

1. Attendre que ça passe.

Vous avez fait le plus dur. Après cette saison, il y en aura encore deux autres, mais plus courtes. Vous voyez le bout du tunnel.

2. Vous y mettre.

Un peu, beaucoup, ou passionnément.

Si vous voulez vous y mettre en douceur, le plus sage est sans doute de regarder quelques résumés (comme celui du Monde ou du Huffington Post). Touffus et essentiellement centrés sur les intrigues géopolitiques plutôt que sur les personnages, ils ne donnent pas vraiment envie au débutant, et sont même le plus souvent assez plombant. Mais en y ajoutant quelques articles à listes, ça devrait suffir.

L’erreur à ne pas commettre est de demander à un ami fan de vous résumer la série « en deux mots ». Ces gens-là ne sont pas sains d’esprit. Ils vont vous embrouiller, s’embrouiller eux-mêmes, s’agacer, éventuellement devenir violents. Et au final, vous n’aurez toujours pas compris pourquoi Cersei avait épousé ce gros balourd de Robert.

Si vous voulez vous y mettre franchement, il faut commencer par se procurer les cinq premières saisons. Et c’est parti, depuis le début, saison 1 épisode 1, avec les Stark au grand complet, les dragons encore dans leurs œufs et un seul (gros) roi sur son trône de fer. Vous mettrez un temps fou à rattraper les fans (dix jours sans fermer l’oeil…) qui deviseront de la saison 6, évoquant des personnages encore sans importance à vos yeux, mais au moins vous serez dans le bain.

Alors bien sûr, certaines péripéties ne vous surprendront pas, notamment ces fameuses « noces pourpres ». Mais osons le dire, Game of Thrones est une série suffisamment forte, à la mythologie foisonnante, pour garder son intérêt même quand on connaît l’intrigue. La preuve : des millions de personnes ayant lu les livres l’ont quand même suivie.