«Trackmania»: Le jeu de course qui ne s'arrête jamais débarque sur consoles

JEUX VIDEO Succès depuis 13 ans dans la galaxie PC, le jeu de course communautaire « Trackmania » débarque sur consoles de salon. Un transfuge réussi ?

Jean-François Morisse

— 

Trackmania Turbo
Trackmania Turbo — Ubisoft

En partenariat avec Jeux Vidéo Magazine

Succès depuis 2003 sur PC, la série des Trackmania arrive enfin sur consoles (PS4, Xbox One) dans un opus baptisé Turbo. On connaît les ingrédients qui ont fait le succès de ce titre conçu par le studio français de Nadéo : des courses sur des circuits complètement fous, un challenge en ligne pour comparer ses meilleurs temps à ceux des joueurs du monde entier mais aussi la possibilité de créer ses propres circuits via un éditeur aussi simple que complet pour un vrai jeu communautaire. En débarquant sur consoles de salon, Trackmania reste-t-il fidèle à lui-même ou parvient-il à se distinguer de ses illustres aînés ?

>> A lire aussi : En course, à chacun sa ligne de conduite

Un mode solo développé et fun

Comptez plus de 200 courses à découvrir en solo pour cet opus ! A chaque fois, c’est à vous de réaliser le meilleur temps pour tenter de décrocher une médaille de bronze, d’argent ou d’or. Si vous n’êtes pas fan des expériences multijoueurs, ces dizaines de circuits sur lesquels exercer vos talents de pilotes devraient vous occuper quelques bonnes dizaines d’heures.

Du multijoueur en veux-tu en voilà

Trackmania Turbo démultiplie les modes de jeu multijoueurs avec plus ou moins de réussite. Certains modes de jeu comme le mode « fun » qui permet d’utiliser des bonus à la Mario Kart lors des courses semblent parfaitement farfelus. La plupart des joueurs se rabattront sur les modes plus classiques dans lesquels il s’agit de comparer ses chronos aux autres joueurs sans autre fantaisie.

Techniquement au niveau

Les environnements de jeu sont dans cette édition Turbo particulièrement réussis. Les habitués de la série des Trackmania retrouveront vite leurs marques et quelques décors classiques même si on découvre ici un nouveau paysage avec Lagoon, une série de pistes ensoleillées.

Des graphismes réussis et de bonnes sensations de vitesse.
Des graphismes réussis et de bonnes sensations de vitesse. - Ubisoft

 

Côté animation, l’impression de vitesse est ici parfaite et les sensations fortes au rendez-vous. De quoi satisfaire les amateurs de la série.

Un éditeur de niveaux parfaitement adapté

Il n’est pas toujours évident de créer des niveaux de jeu avec une manette en main. Mais l’ergonomie est ici parfaite et la manette remplace sans mal le clavier du PC.

Le mode de construction de ce Trackmania.
Le mode de construction de ce Trackmania. - Ubisoft

Le jeu propose trois niveaux adaptés aux capacités du joueur : débutant, normal et avancé. Le dernier mode permet à ceux qui auront la patience et le talent de créer des circuits aussi complets que détaillés. Ajoutez à cela un mode de génération automatique de tracés une fois l’environnement défini et vous aurez alors la recette pour créer vos pistes à l’infini sans aucune difficulté !

Verdict

Trackmania reste fidèle à lui-même avec cette édition Turbo à destination des consoles de salon. En adaptant son éditeur de niveaux à l'ergonomie des consoles, le jeu s'assure une très longue durée de vie. Entre les 200 pistes de base et les centaines d'autres créées par la communauté ces versions consoles devraient connaître le même succès que leur illustre aîné sur PC. Un jeu «easy to learn, but hard to master» (facile à prendre en main mais difficile à maîtriser à haut niveau).