Renaud taille un costard à Jean-Jacques Goldman et aux Enfoirés

MUSIQUE Dans « L’Express », le chanteur énervant déplore le manque d’engagement de Jean-Jacques Goldman…

F.R.

— 

Le 7 janvier 2016, place de la République, Renaud a rendu hommage des victimes des attentats de Paris, un an après l'attaque terroriste à «Charlie Hebdo».
Le 7 janvier 2016, place de la République, Renaud a rendu hommage des victimes des attentats de Paris, un an après l'attaque terroriste à «Charlie Hebdo». — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Renaud est bel est bien de retour. Le chanteur,   Toujours debout comme le clame sa dernière chanson, n’a rien perdu de sa verve et le prouve dans une interview accordée à L’Express. L’interprète de Mistral Gagnant tempête contre Jean-Jacques Goldman à qui il reproche son manque d’engagement. « Jamais on n’a vu Jean-Jacques Goldman, qui a un tel pouvoir, un tel talent, dénoncer une injustice », regrette l’artiste.

« C'est pour cette raison que je ne participe plus »

L’auteur de Je marche seul a beau fédérer des personnalités dans le cadre des Enfoirés, pour Renaud, ce n’est visiblement pas suffisant. « Les Restos du cœur, c’est bien, cela rapporte beaucoup d’argent à la télé et à l’association, mais j’ignorais que l’injustice et la misère étaient la serpillière de la charité », lance-t-il dans une formulation sibylline. « C’est pour cette raison que je ne participe plus à l’émission qui, en plus, s’est ouverte aux sportifs, aux célébrités en tout genre, à Jean d’Ormesson », poursuit celui qui a rejoint la troupe six fois entre 1992 et 2004.

Au sujet du show au profit des Restos du cœur, Renaud reste constant. En 2012, dans les colonnes de TV Mag, il comparait déjà l’émission à « un grand cirque carnavalesque » : « Je n’ai pas envie de chanter avec Mimie Mathy, Christophe Maé ou Patrick Timsit ni de me déguiser en clown pour interpréter La Mamma d’Aznavour. » Toujours debout, vent debout, on vous dit.