TEST. L'Oculus Rift : Une vraie révolution pour le jeu vidéo

JEUX VIDEO Le casque de réalité virtuelle Oculus Rift est officiellement lancé ce lundi à 15h. Nous avons pu l’essayer en avant-première pour une virée dans les mondes virtuels étonnante et fantastique.

Jean-François Morisse
— 
Eve : Valkyrie, un jeu de combats spatiaux qui fait tourner la tête.
Eve : Valkyrie, un jeu de combats spatiaux qui fait tourner la tête. — CCP

En partenariat avec Jeux Vidéo Magazine

Stupéfiantes. Ce seul mot suffit peut-être à qualifier l’expérience et les sensations procurées par l’Oculus Rift, le premier casque de réalité virtuelle disponible. Avec un exemplaire entre les mains à la rédaction, nous avons pu tester l’appareil et explorer ces nouveaux mondes virtuels fascinants.

Dès sa réception l’Oculus Rift impressionne par la qualité de son emballage autant que par celle des matières utilisées et la finition de l’ensemble. Il faut dire qu’à 699 euros le casque, on peut être exigeant sur la qualité.

L'Oculus Rift.
L'Oculus Rift. - Oculus

Dans un écrin de carton particulièrement soigné se loge le casque, le capteur de mouvements à placer face à soit, une manette de jeu Xbox One et la télécommande afin de pouvoir piloter un minimum les choses une fois l’appareil enfilé.

Une trentaine de jeux au lancement

Une fois connecté à un PC (visez un modèle haut de gamme pour un budget d’environ 1000€) une interface dédiée nous permet de choisir entre la petite trentaine de jeux disponibles. Si on retrouve des genres de jeux assez classiques, de la course automobile au jeu de plate-forme en passant par le jeu de tir, les sensations elles, sont tout bonnement inédites. Avouons-le, il faut parfois avoir le cœur bien accroché pour ne pas être malade dans les jeux où les mouvements sont rapides. Pour un lancement, l’Oculus Rift peut se targuer de proposer un vrai beau catalogue de jeux pour autant d’expériences inédites et pour tout dire parfois bluffantes.

Entre plate-forme et virées dans l’espace

Du jamais vu dans un jeu vidéo comme avec cet étonnant Lucky’s Tale, jeu de plate-forme au design enfantin dans lequel on a clairement l’impression de pouvoir toucher et de côtoyer ces petits personnages colorés. Comme plongé dans un dessin animé en 3D. On tourne la tête, entouré par ce décor cartoon tout en suivant son petit personnage. Autre expérience étonnante, celle procurée par le jeu Adrift dans lequel il s’agit d’incarner un astronaute dérivant en apesanteur dans une station spatiale.


On a ici clairement l’impression de revivre le film Gravity. Mieux vaut avoir le cœur bien accroché pour cette expérience néanmoins, la sensation de malaise n’étant jamais très loin. On pourrait aussi parler de Chronos, un jeu de rôle dans lequel on suit son personnage qui côtoie des créatures gigantesques face auxquelles on se sent tout petit.

Mieux que Star Wars ?

Mieux encore pour flirter avec les étoiles, le jeu Eve : Valkyrie vous met aux commandes d’un vaisseau spatial pour des combats spatiaux entre les astéroïdes absolument spectaculaires. Star Wars comme si vous y étiez avec son lot de sensations fortes. Une fois encore il faut s’habituer, s’initier à cette nouvelle façon de jouer sous peine d’avoir la nausée.


Malgré tout, il faut reconnaître que l’expérience de jeu en réalité virtuelle est totalement inédite. Du jamais vu, même pour un gamer averti. « La réalité virtuelle est une réelle révolution pour le jeu vidéo, dans sa manière d’immerger complètement le joueur dans l’expérience, estime Arnaud de Keyser, rédacteur en chef adjoint à Jeux Vidéo Magazine. On ne peut être qu’émerveillé en découvrant un univers virtuel qui se matérialise autour de nous. »

Une technologie naissance

Pour chipoter, on dira que les graphismes ne sont peut-être pas aussi fins et détaillés qu’on aurait pu le souhaiter. Mais il ne s’agit là que d’une première génération de jeux. Sans doute faudra-t-il attendre pour des titres techniquement plus aboutis (ce qui présupposera d’avoir le PC permettant de les lancer). Ajoutons à cela qu’il vaut mieux pour certains jeux ne pas être trop sensible au mal de mer. Enfin, cette réalité virtuelle a bien évidemment un prix et entre le casque et le PC haut de gamme, il faudra compter environ 1500€ pour s’y adonner dans de bonnes conditions. Reste, comme Arnaud de Keyser, le précise « qu’il faut impérativement l’essayer, pour connaître au moins une fois ça dans sa vie ». Le prix d’une expérience à part, en définitive.