Moderat: Le trio présente son troisième opus berlinois à l'Olympia

ELECTRO Le trio berlinois Moderat sort son troisième album et débute sa tournée internationale par la France...

Benjamin Chapon

— 

Le trio Moderat
Le trio Moderat — Flavien_Prioreau

« Au départ, Moderat, c’était presque une blague et maintenant, t’es là, à nous poser des questions hypersérieuses sur notre mode de fonctionnement. C’est étrange la vie quand même… » Sascha Ring, aussi connu sous le pseudo Apparat quand il joue seul, fait la genèse de Moderat, formé en 2003 avec ses amis du groupe Modeselektor. « On voulait jouer ensemble en live. On était tous un peu frustrés de ne pas pouvoir donner de vrais concerts. On s’est dit qu’à nous trois, on y arriverait. On a mis plus de dix ans mais maintenant c’est bon, on s’amuse bien en concert. »

Plutôt que ce troisième album,Moderat III, qui « en gros, a été super-chiant à faire pour un million de raisons » le trio est focalisé sur la tournée qui passe lundi soir par l’Olympia, à Paris. « C’est une ville hyperimportante pour nous, qui nous a toujours très bien accueillis. »

Gernot Bronsert et Sebastian Szary ont également un label, dont les bureaux jouxtent le studio où le trio travaillait à l’album. « C’était compliqué, ils étaient tout le temps sollicités, on avait du mal à se concentrer. »

Registre sexuel et très sale

« On a surtout progressé d’un point de vue technologique en apprenant à utiliser au mieux les outils à notre disposition pour faire vivre notre musique sur scène. Une fois qu’on a su qu’on arriverait à faire ça, on a pu commencer à imaginer des scénographies. C’était très libérateur. »

« On utilise un vocabulaire très spécifique mais qui n’a pas grand-chose à voir avec la musique, c’est plutôt un registre sexuel et très sale. Franchement, on ne peut pas dire les mots comme ça, hors contexte, c’est trop vulgaire, même pour les gens qui ne parlent pas allemand. »

Berlin, ça ne veut rien dire

« On essaye de continuer à faire une musique expérimentale, de recherche, ce qui ne signifie pas nécessairement une musique difficile à décoder ou à apprécier ou sur laquelle on ne peut pas danser. »

« Berlin, ça ne veut rien dire. Il n’y a pas de scène musicale à Berlin. Tous les musiciens vivent à Berlin maintenant. De très bons et de très mauvais, beaucoup de très mauvais. »