Dix ans «d'Hannah Montana»: Miley Cyrus, dix ans de pétage de plomb plus tard

NOSTALGIE De l’eau a coulé sous les ponts depuis le premier épisode de la série « Hannah Montana » en 2006, et Miley Cyrus n’est plus du tout l’adorable égérie Disney qu’elle était…

Clio Weickert

— 

Miley Cyrus en 2006 et en 2015
Miley Cyrus en 2006 et en 2015 — INTERFOTO USA/SIPA/SIPANY/SIPA

Une fois encore, la malédiction des égéries Disney a frappé. Il y a dix ans de ça, le monde entier découvrait l’adorable petite Miley Cyrus, alias Hannah Montana. Soit une mignonne petite série américaine signée, contant épisodes après épisodes, les aventures de la mignonne petite Miley Stewart, collégienne le jour, « star » du rock la nuit. Un succès planétaire, une héroïne adulée, et ce jusqu’à la mort de la série en 2011.

En 2016, Miley Cyrus expose au public toutes les parties de son anatomie, porte des godes ceintures sur scène et enchaîne pétards sur pétards… Que s’est-il donc passé en une décennie, pour que l’adorable égérie Disney se transforme en scabreux diablotin ? Retour sur dix ans de provocation et de pétages de câble.

Des signes annonciateurs

Jusqu’à la fin des années 2000, R.A.S. du côté de Miley Cyrus. Le modèle de la parfaite jeune fille américaine vit ce qui semble être une enfance de rêve, cartonne dans Hannah Montana et sort un premier album solo en 2008, intitulé Breakout.

Malgré une vie en apparence exemplaire, surviennent pourtant des signes qui ne trompent pas… Toujours en 2008, du haut de ses 15 ans, Miley Cyrus commet un premier impair : un shooting dénudé pour le site américain de Vanity Fair, des clichés jugés trop osés qui scandalisent la puritaine Amérique. Les prémisses d’un destin diabolique.

LA crise d’ado du siècle

C’est alors que Miley se met à enchaîner comme si de rien n’était, les petits scandales gentillets. En 2010, son 3e album, Can’t Be Tamed, inquiète les bonnes âmes, notamment lorsqu’elle se dandine dans le clip du même titre, déguisé en oiseau de mauvais augure et clamant « je ne peux pas être apprivoisée ». Tu m’étonnes.

Un an plus tard, Miley Cyrus fête ses 18 ans, et patatras, se transforme peu à peu en enfant du malin. Si certains tentent la mari-jeanne, « Hannah Montana » passe direct à la salvia et découvre les plaisirs de la fumette. Elle se met alors à cracher par terre, coupe sa tignasse, se rase le crâne, et  attire l’industrie du X. Période « punk à chien ». On est alors en 2012, à quelques mois seulement du tournant tragique.

Robin Thicke, la main et le twerk

Nous sommes le 26 août 2013, en pleine cérémonie des MTV VMA Awards. Miley Cyrus s’apprête alors à commettre l’irréparable. Sortant d’un nounours géant (ça existe, oui), la jeune femme,déguisée en souris-catin, deux petites cornes sur la tête, ondule de manière provocante et sort scandaleusement la langue de sa bouche. Survient alors Robin Thicke et le controversé Blurred Lines. Puis la main géante. Sans parler du twerk. S’en est alors fini de Miley.

Docteure ès provocation

Depuis, la performeuse a enchaîné les éclats, repoussant sans cesse les limites du déraisonnable. Deux mois après « l’affaire de la main », feu Hannah Montana pose pour le très décrié Terry Richardson pour le magazine Rolling Stone ( à voir ici). A moitié nue bien évidemment. Suivront ensuite des dizaines et des dizaines de clichés en tenue d’Eve, une cavalcade sur un pénis géant, un clip plus que tendancieux, et un autre très embarrassant.

Sans parler de cette autre série de clichés pour Terry Richardson.

La consécration de cette nouvelle reine du scandale ? Août dernier, lors des MTV VMA (encore). Miley Cyrus s’assume alors plus que jamais comme le petit trublion de l’Amérique, enchaînant les tenues « WTF » et fumant des pétards à gogo après la cérémonie. Jusqu’où ira-t-elle nous direz-vous ? En dix ans, Miley nous a prouvé qu’elle était plein de ressources, et notre petit doigt nous dit qu’elle n’en a pas fini de faire vivre un calvaire aux âmes sensibles du monde entier.

Half way to Fri-YAY!!!! 💞💞💞

A photo posted by Miley Cyrus (@mileycyrus) on