Nintendo jaloux du bruit des pièces de Mario

JEUX VIDEO Trente-trois ans après l’apparition du jeu Mario Bros., l’entreprise nipponne veut déposer le célèbre son…

M.C.

— 

Une publicité pour Nintendo dans un magasin à Tokyo, en juillet 2015.
Une publicité pour Nintendo dans un magasin à Tokyo, en juillet 2015. — Koji Sasahara/AP/SIPA

Avec les ventes décevantes de sa dernière console, la Wii U, le bruit des pièces tombant dans les coffres de Nintendo s’est fait plus discret ces dernières années. Alors que l’entreprise nipponne rapportait un chiffre d’affaires record de 14 milliards d’euros en 2008-2009, elle table sur 500 milliards de yens (4 milliards d’euros) pour l’année fiscale s’achevant fin mars.

Ironie du sonore, la firme de Kyoto a récemment décidé de déposer officiellement un bruit de pièce célébrissime : celui utilisé dans les jeux Mario. Vous savez bien, celui-là :

L’information, on ne peut plus sérieuse, a été dénichée par plusieurs sites japonais, qui renvoient au site d’information nippon sur la propriété industrielle. Le brevet, pour lequel une demande a été déposée le 10 février dernier et qui a été rendu public mardi, inclut l’audio du bruit de pièce ainsi que la transcription graphique de la mélodie sur une partition, soit deux petites notes, un si et un mi.

On ignore la raison précise de ce dépôt, tout comme ses conséquences pour les nombreux sites, musiques et vidéos qui utilisent le son en question, mais aussi son timing, 33 ans après la première apparition des pièces dans le jeu d’arcade Mario Bros., en 1983. Le site Pixel Dynamo rapporte en effet que si la hauteur des notes a été modifiée dans le passé (si-bémol et mi-bémol sur certains jeux) avant de revenir à l’original, l’ensemble a conservé son intervalle de deux tons et demi (une quarte juste depuis l’origine. Gare aux contrefaçons.