VIDEO. Le Studio Ghibli anime le plus vieux manga du monde pour une publicité

ANIMATION Le « Choju Jinbutsu Giga », ou « Caricature de personnages de la faune », date du XIIe siècle…

M.C.

— 

Le «plus vieux manga du monde» animé par le Studio Ghibli.
Le «plus vieux manga du monde» animé par le Studio Ghibli. — Ghibli

Depuis la retraite de Hayao Miyazaki, les nouvelles du Studio Ghibli se font plus rares. La célèbre maison d’animation japonaise, à l’origine de Nausicaa, Princesse Mononoké, Le Voyage de Chihiro ou plus récemment Souvenirs de Marnie continue pourtant d’exister, et planche notamment sur The Red Turtle, un film d’animation qui devrait sortir au Japon en septembre.

Outre les longs-métrages d’animation, pour lesquels il est le plus connu, le Studio Ghibli travaille depuis toujours sur d’autres formats, qu’il s’agisse des courts-métrages projetés au sein du Musée Ghibli, de clips vidéos ou de publicités. La dernière production du studio tokyoïte répond justement à une commande d’une entreprise japonaise, pour laquelle Ghibli s’est lancé dans l’animation du plus vieux manga au monde.

Le Choju Jinbutsu Giga, ou « Caricature de personnages de la faune », est une œuvre du XIIe siècle dessinée à l’encre sur des rouleaux de papier. La partie qui a été animée, intitulée La Rencontre, représente divers animaux de manière anthropomorphique, marchant sur leurs pattes arrière : un lapin, un singe, un oiseau, une grenouille, des souris qui gambadent sous la pluie.

Cette scène courte (une trentaine de secondes) a été réalisée pour la compagnie d’électricité Marubeni Shindenryoku, une association qui peut surprendre au vu de la place qu’occupe la nature dans les films de Ghibli. Mais l’entreprise, qui promeut l’utilisation des énergies renouvelables, dit avoir voulu montrer par ce film « la beauté de l’ère préindustrielle au Japon ». Le producteur Toshio Suzuki, cofondateur du studio, doit d’ailleurs rencontrer le représentant de Marubeni Shindenryoku pour un débat sur le thème de l’écologie.