«Star Wars 7»: JJ Abrams reconnaît avoir fait une bourde

ALERTE SPOILER Le réalisateur du dernier volet de la saga a concédé au site slashfilm.com qu’un de ses choix de mise en scène avait suscité un malentendu…

F.R.

— 

Chewbacca et Han Solo (Peter Mayhew et Harrison Ford) dans «Star Wars 7».
Chewbacca et Han Solo (Peter Mayhew et Harrison Ford) dans «Star Wars 7». — Lucasfilm Ltd.

Les fans de la saga intergalactique s’étaient émus de cette incohérence. JJ Abrams fait son mea culpa. Le réalisateur de Star Wars VII – Le Réveil de la Force a reconnu auprès du site slashfilm.com avoir fait une bourde. Que celles et ceux qui n’ont pas vu le film et n’ont pas envie de se gâcher la surprise arrêtent ici la lecture de cet article.

La bévue survient à la fin du long-métrage, lorsque Rey et Chewbacca reviennent de la mission qui a coûté la vie à Han Solo. Leia prend la jeune femme, qu’elle n’a jamais vue, dans ses bras et non Chewie, qu’elle connaît bien mieux et qui était le fidèle coéquipier d’Han Solo.

« Cela a été perçu comme du mépris, ce n’était pas mon intention »

« C’est probablement l’une des erreurs que j’ai faites, concède le cinéaste. A l’époque du tournage, je pensais que Chewbacca, malgré le chagrin qu’il ressentait, préférait se focaliser sur Finn en essayant de le sauver et d’en prendre soin. Alors j’ai essayé de faire partir Chewbacca avec lui pour me concentrer sur Rey et faire en sorte que Rey trouve Leia et que Leia trouve Rey. Mon idée était qu’elles étaient toutes deux très puissantes dans la Force et que, même sans s’être rencontrées, elles avaient entendu parler l’une de l’autre. Le fait qu’elles se trouvent l’une l’autre était à la fois une rencontre et une réunion, ainsi qu’une sorte de communion dans un deuil mutuel. »

Il semblerait que les spectateurs n’aient pas forcément eu la même lecture de cette séquence riche en sous-entendus. JJ Abrams rejette la faute sur le personnage poilu : « Si Chewbacca ne s’était pas trouvé dans cette scène, vous n’y auriez probablement pas songé. Mais parce qu’il était là, qu’il est passé devant Leia, cela a été perçu comme du mépris, ce qui n’était pas mon intention », s’est justifié le réalisateur. Faute avouée à moitié pardonnée ?