«Le Rouge et le noir»: «A la base, la comédie musicale n'était pas du tout mon délire», confie Côme

INTERVIEW En septembre, Côme, ex-finaliste de «The Voice», sera Julien Sorel dans l'opéra rock adapté du roman de Stendhal...

Propos recueillis par Fabien Randanne

— 

Côme incarne Julien Sorel dans l'opéra-rock «Le Rouge et le noir».
Côme incarne Julien Sorel dans l'opéra-rock «Le Rouge et le noir». — DR

Le protégé de Jenifer se mue en héros romantique. Côme, finaliste de la quatrième saison de The Voice l’an passé, revêtira à la rentrée le costume de Julien Sorel sur la scène du Palace, lieu mythique de la nuit parisienne reconverti en salle de spectacle. Le jeune chanteur considère cette adaptation du roman de StendhalLe Rouge et le noir en opéra-rock comme un défi. Mais, comme il l’explique à 20 Minutes, il entend bien poursuivre sa carrière solo en même temps…

Comment vous êtes vous retrouvé tête d’affiche du « Rouge et le noir » ?

C’est un casteur, Bruno Berbérès, qui m’avait repéré pendant The Voice [il est directeur de casting du télé-crochet de TF1]. Il m’a proposé de venir au casting, en janvier, et ça s’est fait un peu précipitamment, ça a duré cinq minutes. On m’a rappelé, on m’a dit que ça le faisait, on a fait des essais pour la voix, et voilà…

La comédie musicale était un univers qui vous intéressait ?

Pas du tout ! A la base, c’est pas du tout mon délire, mais là c’est un projet assez différent. On parle d’opéra rock, mais c’est un vrai show live, avec des musiciens, dans une salle, le Palace, qui me plaît beaucoup. Et puis ce qui me plaît, c’est aussi le fait de pouvoir toucher un peu à tout, de pouvoir rentrer dans la peau de Julien Sorel. Ça m’apporte encore une nouvelle expérience. Toutes les personnes qui travaillent sur le projet son super enthousiastes. Il y a vraiment une belle équipe pour créer un bon show.

Vous avez déjà lu « Le Rouge et le noir » ?

Il y a un bout de temps. Je suis en train de me replonger dedans en ce moment.

Selon vous, en quoi peut-il interpeller le public actuel ?

C’est une histoire d’amour impossible, mélangée avec un vrai show. C’est la première fois que le Palace reçoit un opéra rock, ça permet aussi de redonner vie à cette salle mythique. Cela peut donc vraiment plaire aux gens.

Zazie a écrit les chansons. Lorsque vous avez participé à la saison 4 de The Voice, elle était coach, vous avez eu l’occasion de parler avec elle ?

Absolument pas. Ça s’est vraiment fait sur le tas. On n’a jamais parlé de comédie musicale et quand bien même on m’en aurait déjà parlé, je pense que, si ça n’avait pas été ce genre de projet là, j’aurais refusé directement. Parce que j’ai aussi mon projet solo à côté et qu’à la base, mon truc, c’est écrire, composer mes chansons, les jouer en live. J’étais concentré sur mon EP, Le Rouge et le noir est arrivé sur le tas, ça m’a plu… Voilà, ça va me faire du travail, c’est un nouveau challenge.

Vous mettez la partie solo entre parenthèses ?

Non, pas du tout. Là, je viens de finir mon EP. J’attends de voir comment je peux monter une petite équipe live pour jouer ces morceaux-là. C’est quelque chose que je veux faire en même temps. Pour l’instant, je ne peux pas trop en parler, on va voir avec la prod comment ça peut se passer, mais il est hors de question de mettre ça de côté pendant Le Rouge et le noir. Ce qui me plaît, c’est le fait d’incarner Julien Sorel, donc celui qu’on va voir sur scène, c’est Julien Sorel et pas Côme. Et après, il y a Côme, qui est mon projet solo et qui va débuter dans le même timing à peu près que Le Rouge et le noir.

La première aura lieu le 22 septembre. Je suppose que vous n’aurez pas de vacances cet été…

Pas de vacances cet été, des répétitions en juillet – août et une grosse préparation parce que je n’ai pas une grande expérience en tant que comédien. Il va y avoir énormément de travail. Donc, pas de vacances et beaucoup de taf, mais je ne vais pas cracher là-dessus parce que c’est exactement ce que je recherche, c’est un challenge pour moi.