Derniers feux sur les planches de Deauville

Caroline Vié - ©2007 20 minutes

— 

The Dead Girl de Karen Moncrieff a été couronné hier soir par le grand prix du festival de Deauville. Ce beau thril­ler, l'un des meilleurs films de la compétition avec l'horrifique Teeth reparti bredouille, permet de découvrir comment l'assassinat d'une jeune prostituée change la vie de diverses personnes qui ne se connaissent pas. « Dire que mon film a été éjecté des salles de cinéma américaines au bout de deux semaines, après avoir été vu par cinq spectateurs ! Je n'en reviens pas qu'un cinéaste que j'admire autant qu'André Téchiné l'ait apprécié », a dit la cinéaste, au bord des larmes.

Never Forever de Gina Kim, sensuelle histoire d'une New-Yorkaise jouée par Vera Farmiga, qui paye un travailleur clandestin coréen pour lui faire un enfant, a remporté le prix du jury. Quant à Gone Baby Gone de James C. Strouse, road-movie où un papa tente d'annoncer à ses filles que leur mère soldat a été tuée en Irak, et Rocket Science de Jeffrey Blitz, les aventures d'un lycéen bègue qui s'essaye à un concours de débats politiques, ils ont été respectivement honorés par la critique internationale et le jury Révé­lation présidé par Gaël Morel. Gena Rowlands, repartie sans trophée malgré le bon accueil du public de la comédie Broken English de sa fille Zoe Cassavetes, a reçu une « standing-ovation » lors de la soirée de clôture. Vera Farmiga, très émue, a remercié la grande actrice pour l'influence qu'elle a eue sur sa carrière.