Qui est Audrey Azoulay la nouvelle directrice générale de l'Unesco?

ONU Ministre de la Culture de François Hollande, Audrey Azoulay a été élue ce vendredi à la tête de l’institution…

V. J.

— 

Audrey Azoulay, alors Directrice générale déléguée du CNC lors de l'Assemblée des médias le 2 décembre 2013
Audrey Azoulay, alors Directrice générale déléguée du CNC lors de l'Assemblée des médias le 2 décembre 2013 — HENRI COLLOT/SIPA

Après un long suspens, Audrey Azoulay, 49 ans, a été élue ce vendredi directrice générale de l’Unesco face au Qatari Hamad Al-Kawari.

C’est François Hollande qui, en fin de mandat présidentiel, avait proposé sa candidature au poste de directeur général de l’Unesco.

>> A lire aussi : EN DIRECT. Retour des écologistes et de Jean-Marc Ayrault après le remaniement

Née en août 1972, Audrey Azoulay a grandi dans une famille juive marocaine. Son père André Azoulay a longtemps été conseiller du roi du Maroc Hassan II puis de son fils Mohammed VI. Et sa mère était passionnée par les lettres. Le couple a ainsi toujours fait le lien entre le monde arabo-musulman et les communautés juives. Un atout pour celle qui prend la tête d’une institution ballottée par le départ des Etats-Unis et d’Israël sur fonds de tensions autour de l’adhésion de la Palestine. Et qui aura aussi à gérer les rapports délétères entre les monarchies du Golfe, à commencer par la relation qu’entretient le Qatar avec ses voisins.

Titulaire d’une maîtrise des sciences de gestion à Paris Dauphine et d’une maîtrise de gestion l’Université de Lancaster au Royaume-Uni, elle est également diplômée de Sciences Po et de l’ENA, dans la même promotion qu’une certaine… Fleur Pellerin. Elle a ensuite passé huit ans au Centre national du cinéma (CNC), en tant que Directrice adjointe de l’audiovisuel, Directrice financière et juridique et enfin Directrice générale déléguée.

>>  A lire aussi : « On observe un très fort mouvement de relocalisation des tournages en France » selon Fleur Pellerin

Forte de cette expérience, et même qualifiée de « Talleyrand en jupons » par certains de ses collaborateurs, Audrey Azoulay devient en 2014 la nouvelle conseillère Culture et Communication de l’Elysée, en charge par exemple des dossiers brûlants d’Hadopi et des intermittents. Elle accompagnait également le Président lors de ses sorties culturelles, et on la disait proche de Julie Gayet. A 43 ans, elle était devenu la nouvelle ministre de la Culture et de la Communication de la Présidence Hollande en 2016. Poste qu’elle a occupé jusqu’à la fin du quinquennat.