Fanny Ardant en difficulté en Italie

— 

La famille italienne d'une victime des Brigades Rouges (BR) a porté plainte auprès du parquet de Padoue (nord) contre l'actrice française Fanny Ardant après ses propos sur le mouvement armé et son fondateur Renato Curcio, a-t-on appris lundi auprès de l'avocat Piero Mazzola.
La famille italienne d'une victime des Brigades Rouges (BR) a porté plainte auprès du parquet de Padoue (nord) contre l'actrice française Fanny Ardant après ses propos sur le mouvement armé et son fondateur Renato Curcio, a-t-on appris lundi auprès de l'avocat Piero Mazzola. — Tiziana Fabi AFP

Comment Fanny Ardant sera-t-elle accueillie à la Mostra de Venise, le festival de cinéma dont la 64ème édition se tient jusqu’au 8 septembre?

L’actrice, qui joue dans l'un des films en compétition pour le Lion d'Or, «L'ora di punta» de l'Italien Vincenzo Marra (voir la bande-annonce en vidéo), avait qualifié la semaine dernière Renato Curcio, le fondateur des Brigades Rouges, de «héros», provoquant une polémique en Italie.

«Pour nous, Fanny Ardant reste de toute façon la bienvenue», a assuré le directeur de la Mostra Marco Müller. Mais «nous ne pouvons pas être d'accord sur le jugement de ces événements terribles d'un passé italien encore proche, d'autant que Fanny Ardant doit considérer qu'en France il n'y a pas eu de terrorisme.»

L'accueil promet d'être glacial
L’actrice a eu beau demander «pardon» vendredi, lors d'une interview sur France 2 et d'une déclaration en italien sur la première chaîne de télévision pendant le journal télévisé, un sénateur d'Alliance Nationale (droite conservatrice), Domenico Gramazio, a appelé le gouvernement italien a la déclarer «persona non grata», dans un courrier au ministre de la Culture Francesco Rutelli.

En outre, la famille italienne d'une victime des Brigades Rouges a indiqué lundi avoir porté plainte auprès du parquet de Padoue contre Fanny Ardant.