Disparition de David Bowie: « Il était déjà mort » vs « Il est encore en vie », les théories du complot (re)fleurissent

DECES La personnalité et les paroles de chansons de David Bowie ont toujours inspiré de nombreuses interprétations…

Benjamin Chapon

— 

Des fans de David Bowie fleurissent un mur décoré d'un dessin en hommage au chanteur.
Des fans de David Bowie fleurissent un mur décoré d'un dessin en hommage au chanteur. — Matt Dunham/AP/SIPA

« I can’t give everything away (Je ne peux pas tout révéler). » Le dernier album de David Bowie, Blackstar, se conclut sur ce refrain. Les paroles de la plupart des titres de cet ultime album, comme celles du précédent, The Next Day, évoquent le thème de la mort, et du vieillissement. Comme plusieurs albums avant lui, Blackstar est ainsi sorti le jour des 69 ans du chanteur, comme un ultime pied de nez au temps qui passe.

 

Son statut de mutant, d’Alien, ou de chanteur culte entouré d’une aura de secret, suscitait de nombreuses théories autour de la vie, puis de la mort de David Bowie. Les théories les plus folles ont couru, non démenties voire encouragées par le chanteur lui-même. Invisible depuis 2006, date de sa dernière apparition publique, David Bowie était réputé malade, voire mort, selon les adeptes des théories du complot. Certains affirmaient même que le chanteur était mort il y a plusieurs années de cela. Selon eux, The Next Day était ainsi un album posthume, comme était censé le « prouver » son titre énigmatique et sa pochette où le chanteur est caché par un carré noir. Maintenant qu’il est vraiment mort, d’autres théories, probablement étayées par les mêmes personnes, clament déjà que David Bowie a mis en scène sa disparition et qu’il vit en réalité caché quelque part en compagnie d’Elvis Presley, Marilyn Monroe et Kurt Cobain.

Une vie de références

L’artiste a toujours à la fois préservé sa vie privée et soigné ses apparitions publiques en se créant différents personnages, s’inventant probablement autant de vie qu’il fit d’albums. Sans doute a-t-il encouragé les théories les plus folles sur son existence en truffant ses chansons de références. Les fans cherchaient inlassablement des messages cachés dans ses textes et clips. Dans ce qui restera son dernier clip, pour la chanson Lazarus, David Bowie apparaît le visage masqué (de quoi, là encore, alimenter les rumeurs) dans le rôle de Lazare, personnage de La Bible ramené à la vie quatre jours après sa mise au tombeau, par Jésus… L’album Blackstar est ainsi perçu comme un adieu de Bowie à ses fans. Avant cela, et tout au long de sa carrière, David Bowie a truffé les paroles de ses chansons de références religieuses, littéraires, et culturelles au sens large dont la signification était sujette à de nombreuses interprétations.

Dans son livre, Bowie, philosophie intime, Simon Critchley analyse les textes du chanteur à l’aune de sa culture livresque notamment. L’auteur note que l’écriture de Bowie est faite de ruptures, de sommes de détails surréalistes cachés au milieu de phrases lacunaires. Chanteur intello, David Bowie était un lettré insatiable, curieux et autodidacte. Voilà pourquoi les références à l’œuvre dans ses textes sont parfois si difficiles à déchiffrer selon Simon Crichley. L’auteur note par exemple qu’au-delà de la conquête spatiale, thème récurrent chez Bowie avec le personnage Major Tom de Space Oddity, c’est la métaphysique qui obsédait l’artiste. Par la variété de ses influences et sa façon de les mêler de manière ésotérique, David Bowie inspire les fans, leur donne l’envie et le devoir de s’investir dans l’interprétation des textes. C’était sa façon de ne laisser personne indifférent.