Miss France 2016: Gilles Verdez pousse un coup de gueule contre la gagnante

WEB Sur Twitter, le chroniqueur de « Touche pas à mon poste » n’a pas caché sa colère après la victoire de Miss Nord-Pas-de-Calais alors que sa chouchoute était Miss Martinique…

F.R.

— 

Gilles Verdez sur le plateau de «TPMP» le 10 septembre 2015
Gilles Verdez sur le plateau de «TPMP» le 10 septembre 2015 — Capture d'écran D8

« C’est pire qu’une finale de Coupe du monde. Là, je suis à bloc ! Allez Miss Martinique ». Gilles Verdez, le chroniqueur grande gueule de Touche pas à mon poste, qui cause aussi football sur iTélé, a suivi l’élection de Miss France 2016 samedi. Sur Twitter, il n’a pas manqué de partager son coup de cœur pour la candidate martiniquaise auprès de ses abonnés.

 

Hélas pour sa chouchoute, c’est Miss Nord-Pas-de-Calais qui a été sacrée. Résultat, Gilles Verdez n’a pas mâché ses mots.

 

« Vous allez trop loin »

Mais ce qui aurait pu être un petit coup de griffe sympathique du supporteur déçu a rapidement viré à l’aigre en un tweet. « Pour être élue Miss France, il est donc préférable d’être blanche que belle ? », a-t-il écrit.

 

Quelques mots pas très élégants à l’égard de la gagnante et qui semblent préjuger des intentions de ceux qui ont voté pour la jeune Ch’ti plutôt que pour la candidate d’Outre-mer… Les twittos ont rapidement réagi, en avançant que Gilles Verdez allait peut-être « trop loin ».

 

Même Flora Coquerel, Miss France 2014, en lice pour Miss Univers dans la nuit de dimanche à lundi, y est allée des ses 140 signes pour signaler son désaccord avec les propos de Gilles Verdez…

 

Mais le membre de la bande de TPMP a enfoncé le clou : « Je vois tous les racistes gênés par mon tweet… Certains dont je n’imaginais même pas les opinions », a-t-il ajouté, loin de revenir sur ses propos.

 

Là encore, les réactions ont été nombreuses.

 

Pour l’heure, les tweets sont encore visibles. Peut-être disparaîtront-ils au cours de la nuit, qui porte conseil.