Pourquoi la mode des licornes n'est-elle pas près de s'arrêter en 2016

WTF Entre mignonnerie et « trashitude », la licorne s’impose dans notre pop culture… 

Marion Buiatti

— 

L'image de la licorne est aujourd'hui joyeusement détournée.
L'image de la licorne est aujourd'hui joyeusement détournée. — Wade Rockett / Flickr

Deux ans que cela dure. La licorne, créature imaginaire indissociable de l’époque médiévale, fait figure de chef de file d’une tendance au fun déclenché par les Internets. On ne sait plus trop comment ça a commencé, mais aujourd’hui on est formel : les licornes sont partout ! Dans nos lits version pyjama, sur nos bureaux en mug, sur nos écrans en chanson et même sur nos vêtements !

unicorn unicorns

 

Une image au service de la créativité

« J’en ai vu pas mal sur les coques de téléphones. Nous ne sommes toutefois pas dans une overdose de licornes, c’est pour ça que j’ai décidé de l’utiliser dans ma collection ‘’Fille du hood’’ », intervient Flora, créatrice de la marque Florette Paquerette. Elle a ainsi pris le parti de sérigraphier des tee-shirts et des sweat-shirts avec un visuel de l’animal fantastique et une phrase « Oui j’aime les licornes ». C’est le côté « décalé, plein de contraste » qui lui a plu.

La licorne est une image décalée qu'on utilise même dans la mode. - Florette Paquerette

 

« La licorne possède un côté doux, enfantin et très girly », affirme Flora. Pas étonnant qu’elle soit aussi revenue sur le devant de la scène côté kids. D’abord avec la fameuse passion du personnage d’Agnès dans Moi Moche et Méchant pour les peluches licorne. Les professionnels du jouet n’ont plus eu qu’à suivre la tendance. Le Grand Prix du jouet 2015 a d’ailleurs été décerné à Star Lily, une licorne interactive.  

Selon le sociologue des imaginaires sociaux, et membre du Centre d'études sur l'actuel et le quotidien (Ceaq) et de l’observatoire des mondes numériques en sciences humaines (Omsh), Frédéric Lebas : « la licorne traduit l’esprit du temps, du climat de la société contemporaine. Ce n’est pas un hasard si l’on appelle licornes certaines entreprises très fructueuses. Adhérer au symbole de la licorne, c’est faire la démonstration de notre capacité à nous imprégner du monde fictionnel. C’est être capable de mettre entre parenthèses notre crédulité et notre tentative de chercher des preuves. »

Du « cute » au sexe, il n’y a qu’un pas

Aussi appelée unicorne, la créature représente parfaitement nos envies d’évasion du monde réel tout comme notre capacité à le tourner en dérision. Pure, magique et mignonne, la licorne n’est pourtant pas une sainte, ou plutôt un saint. « C’est une figure dans l’ambivalence et la duplicité depuis toujours. C’est à la fois une allégorie du Christ et du Saint-Esprit, mais aussi un symbole du mal. Au Moyen-âge, les chasseurs de licorne présentaient une vierge pour l’attirer ! », explique le sociologue. Sa corne serait donc représentative d’un phallus.

La licorne, un symbole aussi repris par les street-artistes. - Capture d'écran

 

Aussi, certains n’hésitent pas à salir l’image proprette de l’animal fantastique. En témoignent l’iconographie autour de cet équidé à corne en train de jouir, de déféquer ou de péter des arcs-en-ciel en vidéo, en street-art ou en vidéo par exemple.

« On est ici dans un régime de transgression et de détournement. On se moque également du symbole utilisé par la société de consommation, la licorne est devenue un business désormais. A un moment donné, on a besoin de détourner les codes que la société utilise en le bafouant, en le souillant ? C’est un processus humain », décrypte Frédéric Lebas.

La représentation actuelle de la licorne, reconnue par nombre de cultures à travers le monde, est un symbole universel et apparaît donc comme diverse et farfelue. 

Fantastique, l’animal invite à la réalisation des fantasmes les plus fous. Sur une initiative du réalisateur Thomas Lesourd, la série Double rainbow infinite verra ainsi le jour en avril 2016. Sept longs métrages visionnables sur le Web retraceront l’histoire improbable d’une femme licorne ayant perdu son attribut, sa corne donc. Cette dernière étant symbole de force et de santé, elle renvoie directement à « une société qui a besoin de se sauver elle-même face aux maux qu’elle traverse », selon le sociologue. La licorne, ou le remède imaginaire et imaginé pour voir la vie en rose au 21e siècle en somme.

Mots-clés :