«Snoopy et les Peanuts - Le Film» sort en salle le 23 décembre.
«Snoopy et les Peanuts - Le Film» sort en salle le 23 décembre. — Twentieth Century Fox Film Corporation

COMICS

«Snoopy et les peanuts: Le film» sera-t-il la star de Noël... 2016?

Comment Snoopy espère conquérir une nouvelle génération de fans, et vendre des jouets par millier…

Les produits dérivés font recette à Noël. Alors que Snoopy et les peanuts : Le film sort le 23 décembre, le célèbre chien se retrouve sur de nombreux produits dérivés et campagnes promotionnel, mais ne s’imposera pas sous le sapin. Explications.

La Reine des Neiges rafle la mise

Côté produits dérivés, c’est la Reine de Neiges de Disney qui rafle la mise cette année, devant les Minions et Star Wars, selon un sondage Toluna pour le magazine LSA. Pire, Snoopy ne figure pas dans le top 20 des licences les plus achetées.

« Le film sort le 23 décembre. Pour figurer dans les lettres au Père Noël, il aurait fallu qu’il sorte à la Toussaint », estime Benoit Roque, directeur général de The Licensing Company, l’agence qui gère les produits dérivés de la franchise Snoopy.

Disney a savamment orchestré depuis la rentrée la promotion des produits dérivés Star Wars. Des licences qui ont assuré de gros revenus au studio et ont porté la promotion du film Star Wars VII : Le Réveil de la Force. Snoopy et les peanuts : Le film n’est pas en reste.

Snoopy, de la Fashion Week au pot de Nutella

La cellule promotion de la Twentieth Century Fox a misé sur de nombreux partenariats à l’occasion de la sortie du film, de Mercedes à la Fnac en passant par Amora.

Snoopy et Belle ont défilé au Palais de Tokyo, pendant la Fashion Week parisienne, habillés par plus de 30 grands couturiers.

Les héros créés par Charles M. Schulz s’affichent aussi sur les pots de Nutella. « On a misé sur des marques leaders dans le secteur food. Nutella est comme Snoopy un produit transgénérationnel qui s’adresse à un public familial », explique Anaïs Douron, chargée de promotions à la Twentieth Century Fox.

Gap a lancé en octobre une collection capsule aux couleurs du film, et jusqu’au 23 décembre, le public peut faire emballer ses achats de Noël avec du papier cadeaux aux couleurs de la bande de peanuts et faire un don au Secours Populaire Français à la gare Saint-Lazare à Paris.

Snoopy sous le sapin, ce sera en 2016

Deux chartes graphiques coexistent pour les produits dérivés Snoopy, l’une, dédiée au film d’animation, l’autre, aux collections Snoopy classiques. « La première gamme cible le public du film, les 3-8 ans, tandis que les collections classiques se déclinent en déco, mode, etc. », précise Benoit Roque.

Les licences sont accordées à des marques qui « correspondent à l’ADN de Snoopy ». Pas question de voir le célèbre chien ou son maitre, Charlie Brown, sur une bouteille d’alcool par exemple. Snoopy est une « marque pérenne » et The Licensing Company veille au grain : les licenciés sont choisis en fonction de la qualité des produits et l’agence suit toutes les étapes de la création des produits dérivés. Dans le monde, ce ne sont pas moins de 1400 sociétés qui fabriquent des objets Snoopy pour un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars annuel.

« La série animée diffusée sur France 3 et produite par Normaal Animation, une société de production française basée à Angoulême, a permis aux enfants de découvrir Snoopy. La sortie du film va générer un autre temps fort », considère Benoit Roque. The Licensing Company n’a pas misé cette année sur une large gamme de jouets. « Nous travaillons sur Noël 2016 », explique Benoit Roque. Rendez-vous donc sous le sapin en 2016 !