VIDÉO. Miss France: Italie, Japon, Etats-Unis... A quoi ressemblent les concours étrangers?

CONCOURS « 20 Minutes » vous convie à un tour du monde des élections de reines de beauté…

Fabien Randanne, avec Mathias Cena

— 

Travis Garland chante devant des candidates lors de l'élection de Miss USA, le 12 juillet 2015.
Travis Garland chante devant des candidates lors de l'élection de Miss USA, le 12 juillet 2015. — Josh Brasted / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Robes de princesses, costumes régionaux, maillots de bain… et rose bonbon. Quant on pense au concours de Miss France, ce sont peu ou prou ces temps forts qui viennent à l’esprit. Vous pensez qu’il en va de même dans tous les pays ? C’est faire aussi fausse route que de confondre Miss Provence et Miss Côte d’Azur ! 20 Minutes vous propose un petit tour du monde des élections de Miss. Attention, certains particularismes locaux peuvent surprendre…

  • Miss Italie négligée par les téléspectateurs

L’Italie, pays de machos ? La polémique qui a agité la péninsule il y a deux ans égratigne le cliché. La RAI, équivalent transalpin de TF1, a annoncé qu’elle ne diffuserait plus le concours de Miss Italie. En perte de vitesse du côté des audiences, le concours serait « dépassé », a argué le président de la chaîne de l’époque. La présidente de la Chambre des députés, l’écologiste Laura Boldrini avait applaudi cette décision en rappelant qu’a la télé italienne, « seules 2 % des femmes s’expriment. Les autres restent muettes, quand elles ne sont pas déshabillées ». Depuis l’an passé, c’est la 7 qui diffuse le concours auxquelles peuvent participer les jeunes femmes jusqu’à leurs 30 ans (pour Miss France, la limite d’âge est fixée à 24 ans). Les candidates sont invitées à répondre aux questions du jury. Note importante : faire une grosse bourde n’empêche pas d’être élue.

  • Les Miss Japon se font discrètes

Le concours Miss Universe Japan n’est pas aussi populaire qu’en France. En général, les Nippons ne regardent pas l’élection et ignorent quelle reine de beauté est censée représenter le pays du Soleil levant. Sauf cette année, car c’est une miss métisse qui a été sacrée, ce qui n’a pas manqué de défrayer la chronique dans un pays plutôt conservateur sur ce plan-là. L’élection de Miss Japon, elle est encore plus confidentielle. Elle est ouverte aux filles non mariées, âgées de 15 à 25 ans, et mesurant au minimum 1,52m. La candidate sacrée revêt une couronne et, Japon oblige, un kimono.

  • Miss USA vs Miss America

Aux Etats-Unis, il y a Miss USA, un concours qui ressemble à l’élection de Miss France mais… à l’américaine (avec tout ce que cette expression peut connoter en termes d’exubérance et de moyens). L’heureuse élue décroche son ticket pour Miss Univers.

Du côté de Miss America, créé en 1921, il n’y a pas que la beauté qui compte. Les candidates ne se contentent pas de défiler en maillot de bain ou en tenue de soirée : elles sont aussi invitées à faire la démonstration d’un de leur talent et à répondre à des questions parfois déstabilisantes en donnant leur opinion sur le port d’armes à feu ou l’ouverture du mariage aux couples homosexuels, par exemple. La gagnante remporte… une bourse d’étude. Un gain considérable car, aux Etats-Unis, les frais universitaires sont très élevés et un grand nombre d’étudiants doivent contracter des prêts qu’ils mettront longtemps à rembourser.

  • Miss Venezuela, l’industrie du concours de beauté

S’il y a un pays qui ne plaisante pas avec les concours de beauté, c’est bien le Venezuela. Les candidates sélectionnées pour l’élection suivent plusieurs mois d’entraînement au cours desquels elles suivent aussi bien des cours de maintien que des leçons du maquillage ou des sessions de coaching pour s’exprimer en public. Et contrairement aux aspirantes Miss France, elles ont le droit de recourir à la chirurgie esthétique. Mieux vaut être bien préparée : la cérémonie est un marathon de plus de quatre heures (!). Résultat : le Venezuela est le pays qui a remporté le plus de concours de Miss Monde, Univers, International et Terre. Avec 22 titres, il devance de loin les Miss USA aux 14 victoires.