«Danse avec les stars»: «20 Minutes» a assisté au prime spécial Disney

TÉLÉVISION Samedi, Mickey et Minnie se sont joints aux candidats du concours de danse de TF1. Une petite souris de «20 Minutes» était dans le public...

Fabien Randanne

— 

Denitsa Ikonomova et Loïc Nottet dans la saison 6 de «Danse avec les stars».
Denitsa Ikonomova et Loïc Nottet dans la saison 6 de «Danse avec les stars». — Laurent Zabulon - TF1

Tous les week-ends, depuis une poignée de semaines, TF1 se déhanche au rythme des rumbas, salsas et cha-cha-cha. Samedi, 20 Minutes a assisté au Danse avec les stars spécial Disney. Journal de bord d’une soirée passée dans les studios de l’émission à La Plaine-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

  • 18h00 : Au premier temps de la valse…

En sortant du métro Front-Populaire, les Entrepôts et Magasins Généraux de Paris (EMGP) imposent leurs gigantesques bâtiment où se concentrent sièges d’entreprises, magasins textiles et studios de télé. La zone industrielle entame une valse avec le vent glacial. Les paillettes, elles, se cachent au studio 217, où est tourné Danse avec les stars. Après vérification d’identité, passage au vestiaire et contrôles de sécurité en guise d’échauffement, les spectateurs rejoignent le plateau par grappes. Les plus frileux ont droit à un plaid pour ne pas s’enrhumer durant la traversée de cinquante mètres en plein air, entre les deux portes.

  • 18h45 : En piste !

La voici, la mythique piste de danse qui – ô magie de la télévision – semble bien moins grande que sur le petit écran. Les techniciens s’affairent à leurs affaires techniques alors que le public prend place tout autour du plateau. Entre 400 et 500 spectateurs sont réunis dans le studio. Habituellement, 250 autres prennent place, debout, sur les travées situées à l’étage. Or, depuis les attentats du 13 novembre, pour des raisons pratiques et de sécurité, plus personne n’y a accès.

Rémi, le chauffeur de salle prend les choses en mains et ne les lâchera que cinq heures et demi plus tard. Il explique qu’il faudra « avoir la pêche » et divulgue ses consignes bienveillantes épuisant tout le champ lexical de la bonne humeur. En cas de musique rythmée, il faut taper dans les mains. A la fin de chaque prestation, la standing ovation est de rigueur. Et si les juges sont trop sévères avec les candidats, rien n’interdit de huer gentiment en signe de désapprobation.

  • 19h30 : Avant l’effort, le réconfort

L’heure de la prise de conscience : ce sera une soirée marathon qui ne s’achèvera qu’après minuit. Car, au prime-time, succède Danse avec les stars, la suite… Mieux vaut donc prendre des forces. La bouteille d’eau et la petite collation ne sont pas de refus. Ça s’agite dans l’assistance : certains estomacs qui ont reçu un sandwich au thon en auraient voulu un au poulet et inversement. Le psychodrame est éteint par un prompt ravitaillement qui satisfait tous les gourmets.

  • 19h50. Avant l’heure, c’est déjà l’heure

Si tous les candidats dansent en direct, une partie des chorégraphies n’impliquant que les professionnels sont enregistrées, pour des raisons pratiques. A une heure du début du show, la troupe met en boîte un tableau dédié au Roi Lion, ainsi qu’une partie de celui qui ouvre l’émission. Le public bat la mesure à contretemps, mais ça n’a pas l’air de déconcentrer les danseurs qui n’auront pas besoin d’une deuxième prise. Mickey et Minnie ont fait le déplacement depuis le parc Disneyland de Marne-la-Vallée et prennent place devant un décor de château. Un petit avant-goût de l’émission placée sous le thème de Disney : certains des personnages des dessins animés mythiques seront incrustés à l’écran entre une « danse contemporaine » et un jive, voire, pendant les prestations des candidats à l’image du génie d’Aladin s’invitant sur le quickstep de Vincent Niclo et Katrina Patchett.

 

Sur le plateau du prime-time spécial Disney de « Danse avec les stars ». - L. Zabulon - TF1
 
  • 20h15 : Vendre du rêve

Sandrine Quétier et Laurent Ournac arrivent sur la piste pour enregistrer le « coming next », qui sera diffusé après le 20 Heures afin d’inciter les téléspectateurs à passer la soirée en compagnie de la première chaîne. Pour les convaincre de ne pas zapper, le duo d’animateurs leur promet du rêve et du Disney à foison. Derrière eux, Véronique DiCaire, en Belle, s’amuse à faire des saluts de princesse quand Priscilla Betti cache ses chaussettes sous sa longue robe d’Elsa, l’héroïne de La Reine des Neiges. Le public, lui, applaudit, applaudit, applaudit.

  • 20h40 : « Vivre sous l’équateur du Brésil… »

Sandrine Quétier distribue des sourires au public et échange quelques mots avec des spectateurs. Laurent Ournac la rejoint pour chanter en karaoké Les Sunlight des Tropiques. Dans l’assistance, ça fait quelque chose de magique même aux plus grincheux, « y’a rien à faire qu’à rêver, prends-moi la main, viens danser » (air connu). Une bonne manière de convaincre les plus blasés de céder à l’ambiance festive.

  • 21h02 : Le bal est ouvert

Applaudissements du public. Tout n’est que robes de princesses, princes charmants, farandoles de héros dessinés et visiteurs fraîchement débarqués de Disneyland Paris. Applaudissements du public. Entre deux numéros, pendant que les téléspectateurs, chez eux, voient un court reportage résumant la semaine de chaque candidat, sur le plateau, les décorateurs et accessoiristes créent une ambiance sous-marine ou des Mille-et-une nuits aussi vite qu’ils font décamper les malles au trésor de Pirates de Caraïbes ou les chandeliers de La Belle et la Bête. Applaudissements du public. Chaque candidat gère à sa manière les quelques secondes lui restant avant que les caméras ne se braquent sur lui (EnjoyPhoenix enjouée, Loïc Nottet hyper-concentré…). Le temps file dans un flot d’applaudissements. Les réflexes pavloviens se développent. Musique = applaudissements. Porté = ébahissements. Fin de numéro = ovation. Notes du jury = applaudissements. Peu importe qui s’est emmêlé dans ses pas ou s’est pris un gadin : le public applaudit encore et encore. Il est là pour rappeler que l’important est de participer, et qu’il y a bien plus grave qu’une samba mal exécutée. Applaudissements du public.

 

Priscilla Betti et Christophe Licata dans « Danse avec les stars ». - Laurent Zabulon - TF1

 

  • 23h et des brouettes : L’heure du verdict

Pour Fabienne Carat, c’est vraiment plus belle la vie : lanterne rouge au tableau des scores, elle n’est pas pour autant éliminée. Cela veut dire que les téléspectateurs n’ont pas lésiné sur les SMS surtaxés pour la revoir samedi prochain. Pour Vincent Niclo, en revanche, c’est la douche froide. En milieu de tableau, il pouvait espérer poursuivre le jeu, or, c’est lui qui quitte l’émission ce soir. La stupeur se lit sur le visage de sa partenaire, Katrina Patchett.

  • 23h25 : En after

A peine le temps de souffler que débute Danse avec les stars, la suite. Petite séance de débriefing ponctuée de bêtisiers. Le public laisse reposer ses paumes de mains rougies par les acclamations frénétiques. Encore quelques éclats de rire et le carnet de bal se referme. Jusqu’à la prochaine fièvre cathodique du samedi soir.