«The Affair» mérite l'Emmy Award de la série la plus débattue dans les couples

SERIE Les rebondissements de la série «The Affair» suscite des débats interprétatifs entre les téléspectateurs…

Benjamin Chapon

— 

Alison et Noah dans la saison 2 de la série The Affair
Alison et Noah dans la saison 2 de la série The Affair — Mark Schafer / Showtime

Jusqu’à la fin de la saison 1 de The Affair, tout était (plutôt) simple. Un homme marié, Noah, quatre enfants, rencontrait une jeune femme mariée, Alison, pendant des vacances en famille. Suivent jeux de séduction, relation extraconjugale et couples légitimes qui volent en éclat.

Sur ce canevas, l’auteur Hagai Levi (le génie derrière Betipul, série israélienne, et son remake US En analyse) a cousu plusieurs nœuds gordiens psychologiques. Deux ans avant sa rencontre avec Noah, Alison a perdu son enfant, victime d’une noyade sèche, et vit avec un sentiment de culpabilité qu’elle « gère » grâce à l’automutilation. Noah est un auteur à insuccès qui exècre sa vie confortable aux crochets de beaux-parents qu’il déteste.

Les ex, c’est complexe

Thriller psychologique (avec une enquête pour meurtre pour corser le tout) qui multiplie les points de vue et se déroule sur trois périodes de la vie des protagonistes, The Affair est affaire de perception. Les mêmes événements apparaissent très différemment selon qu’ils sont racontés par tel ou tel personnage. Après une première saison racontée alternativement du point de vue de Noah puis Alison, la seconde intègre les points de vue des ex et complexifie encore un peu plus la dramaturgie.


« Dans la saison 1, je suis partie du principe qu’Alison disait la vérité et que Noah la travestissait à son profit, raconte Amel, Parisienne sérivore. Je n’arrive pas à me défaire de mon sentiment initial selon lequel Noah est un menteur invétéré. Ça a sans doute à voir avec le fait que je hais les mecs infidèles… » La saison 2 accentue cette sensation à mesure que l’on voit le personnage gérer le succès de son nouveau roman.


Ami d’Amel avec laquelle elle échange régulièrement, Rémi a plus de compassion : « Noah se bat pour pouvoir s’occuper de ses enfants, il gère au mieux les contraintes de sa carrière d’écrivain. On voit bien qu’il délaisse un peu Alison et la comprend mal, mais qu’il progresse. »

Les hommes viennent de Mad Men, les femmes de Six Feet Under

Les différences de perception des nombreux fans de The Affair pourraient se résumer à une opposition de genre, les hommes menteurs contre les femmes intransigeantes. Chloé et Jérôme, français installés à Washington, présentent le cas de figure inverse. « On s’est pris la tête dès le premier épisode de la saison 1, raconte Chloé. J’ai immédiatement détesté Alison. Jérôme s’est engouffré dans la brèche et a décidé de la soutenir. C’est devenu un petit jeu entre nous. » A mesure que l’intrigue policière se tend et se complexifie dans la saison 2, le couple a ensuite fait cause commune « contre Noah. »


Diffusée sur Canal +, 24 heures après sa diffusion américaine, la série est devenue très populaire aux Etats-Unis. L’épisode 9, l’avant dernier de cette seconde saison, est censé bouleverser l’intrigue, selon la showrunner Sarah Treem. Mais de l’avis de nombreux fans, l’essentiel ne se joue pas là. « Qui a tué, on s’en fiche un peu, explique Chloé. L’intrigue intime est beaucoup plus puissante. Aucun personnage ne sort indemne, ils sont tous capables de mesquineries. »

Coucheries et fâcheries

« Noah utilise une version fantasmée de son histoire avec Alison, pour la trame de son roman, analyse Amel. Avec le succès du roman, leurs visions de leur histoire s’entrechoquent. C’est une mise en abyme de ce que vivent les téléspectateurs de la série. En débriefant avec mes amis, je comprends que nous n’avons pas du tout la même conception de l’engagement, de l’honnêteté. C’est assez troublant. »

« Les téléspectateurs américains sont très divisés, comme toujours quand il y a un débat moral dans une série, commente Chloé. Pour certains, d’un certain point de vue, tuer est moins grave que tromper, ou mentir. The Affair a provoqué pas mal de fâcheries autour de nous, peut-être que la résolution de l’intrigue apaisera tout ça. » Hélas pour la concorde américaine, une saison 3 est en cours d’écriture.