Musique: Découvrez votre nom de groupe français branché

TENDANCE Les musiciens français n'hésitent plus à choisir des noms de scènes très originaux...

Benjamin Chapon

— 

L'artiste Bonnie Banane a osé un nom de scène particulièrement original
L'artiste Bonnie Banane a osé un nom de scène particulièrement original — Alex Sabot

« Salut, tu veux venir voir Gogo Penguin en show case le 7 décembre au Divan du Monde ? » Heu, Gogo quoi ? « Bonjour, il faut que tu écoutes le titre de Bonnie Banane, c’est super ». Hein, Bonnie comment ?

Le premier groupe, venu de Manchester et nommé au Mercury Prize 2015, pratique une électro jazz inventive qui devrait rapidement conquérir les cœurs et les oreilles des mélomanes français. Et derrière Bonnie Banane se cache une jeune chanteuse et actrice dont le R’n’B très décalé commence à faire parler. N’empêche : qu’est-ce que c’est que ces noms à coucher dehors ?

Le Roi cramoisi et les Reines de Christine

L’histoire de la pop est jalonnée de noms de groupe plus ou moins originaux. Le succès fait parfois oublier le ridicule de la chose. On peut aujourd’hui crier au génie à propos de The Beatles ou King Crimson dont les noms signifient quand même « Les scarabées » (avec un « a ») et « Roi cramoisi ».

Il en va de même avec les groupes français. Les succès récents de Christine & the Queens ou Feu ! Chatterton ont peut-être fait passer au second plan l’incongruité de leurs noms de scène. Et Salut c’est cool a construit 99 % de son succès grâce à son nom. Longtemps timorés en la matière (il y a des précurseurs, comme Mickey 3d), les jeunes groupes français n’hésitent plus à se choisir des noms originaux, pour ne pas dire plus.

Rhume en concert, Mouchoir en première partie

Young Michelin et Yucca Velux ont en commun d’avoir choisi leurs noms par hasard. Les premiers à l’aide d’un générateur automatique, les seconds en regardant autour d’eux. La méthode avait fait ses preuves avec AC/DC. Mais nos Français ont eux été contraints de changer de noms. Young Michelin, pour un litige avec la marque de pneus, est devenu Aline. Yucca Velux a simplifié son nom pour devenir Les Yuccas.

Plusieurs tendances s’affrontent aujourd’hui dans le monde de la chanson française. Il y a eu les noms de villes (Strasbourg, Metz, Saint-Lô…) pour désigner un groupe. La tendance des noms génériques énigmatiques, dont La Femme est le porte-étendard, a vu naître des projets comme Cliché, Rhume, Ponctuation ou Murmure.

Le vivier de La Souterraine

Mais le goût du moment s’oriente très clairement vers les noms composés de deux mots n’ayant a priori aucun rapport entre eux. Il suffit, pour s’en convaincre, de visiter les excellentes compilations La Souterraine, meilleur dénicheur de talents français depuis deux ans. On y trouve ainsi Requin Chagrin, Nouveau zodiaque, Marie Mathématique ou encore Savon Tranchant. On était fan de Iko Chérie avant même d’avoir écouté sa musique.

Enfin, le succès récent, et mérité, de Pain Noir ou Grand Blanc (en attendant celui de Noir Boy George) nous indique une appétence pour les noms colorés.

Loin de nous l’idée de nous moquer de ses groupes ou musiciens très inventifs. Nous avons tout de même concocté un petit outil pour que chacun puisse s’inventer facilement un nom de scène français et branché. Découvrez votre nom de groupe, grâce à vos initiales.

Une fois ce nom obtenu, vous pouvez intervertir les deux mots. Vous pouvez aussi ajouter Le/La/Les (ou The, mais c’est un peu ringard) devant votre nom de groupe. Ou, plus audacieux, « Saint(e) », « Bonjour » ou « Coucou ». Pour un ton 100 % décalé, augmentez votre nom d’un « DJ » ou d’un « Monsieur » (surtout si vous êtes une dame).

Si ça vous chante, vous pouvez redoubler l’un des deux mots (« Petit petit Coco » ou « Usine super super »), ou y intercaler un « Y. » ou un « W. ». Enfin, les fans de typographie peuvent clore leur nom avec un « ? » ou un « ! », ou autre.

>> N'hésitez pas à nous envoyer vos noms de groupe en commentaires ou sur Twitter avec le mot-dièse #MonGroupe. On envisage de monter un festival...