Louise Bourgeois: Sa sculpture «Spider» vendue 28 millions de dollars

Art Jamais l'œuvre d'une sculptrice n'avait atteint pareil montant...

20 Minutes avec agence

— 

L'araignée de Louise Bourgeois.
L'araignée de Louise Bourgeois. — Guy Bell/REX/SIPA

Les enchères d’automne 2015 n’en finissent décidément plus de battre des records de vente. Après les nus de Picasso et de Modigliani, c’est cette fois une sculpture de Louise Bourgeois qui s’est arrachée à prix d’or, mardi dernier à la maison Christie’s de New York.

Une araignée géante en bronze, intitulée « Spider », que l’artiste franco-américaine avait réalisée en 1997, y a ainsi été vendue pour 28,165 millions de dollars, triplant l’ancien record pour une œuvre de la sculptrice décédée en 2010.

Un hommage à la mère de l’artiste

L’ancien record - 10,7 millions de dollars -, avait été établi en 2011 par une autre version de l’araignée, insecte qui aura longuement inspiré l’artiste. Louise Bourgeois décrivait en effet l’araignée comme une « ode à (sa) mère », responsable d’un atelier de restauration de tapisseries, précise France Télévisions.

« Comme les araignées, ma mère était très intelligente. Les araignées sont une présence amicale qui mange les moustiques », expliquait l’artiste, qui avait d’ailleurs intitulé l’une de ses fameuses sculptures d’araignée « Maman ».

Plus haut prix jamais atteint pour l’œuvre d’une sculptrice

À noter que le montant atteint la semaine dernière par « Spider » n’est pas seulement le plus élevé jamais atteint pour une œuvre de Louise Bourgeois, artiste qui avait dû attendre les dernières années de sa vie pour voir son travail reconnu. C’est aussi, plus généralement, le montant le plus élevé jamais atteint pour l’œuvre d’une sculptrice.