Attentats à Paris: Joann Sfar réagit au drame en BD

TERRORISME Révolté, l'auteur du «Chat du rabbin» a exprimé son désarroi en postant une série de dessins sur Instagram...

Olivier Mimran
— 
Dessin de Joann Sfar en réaction aux attentas de Paris du 13 novembre 2015
Dessin de Joann Sfar en réaction aux attentas de Paris du 13 novembre 2015 — Joann Sfar (via Instagram)

« Qu’elle est belle la devise de Paris. Fluctuat nec mergitur ! (“Il est battu par les flots mais ne sombre pas”) ». Comme il l'avait fait, dans ses carnets, suite au drame de Charlie Hebdo, l'auteur de BD / réalisateur Joann Sfar a réagi aux attentats du 13 novembre en postant, dès le lendemain, une série de dessins sur le réseau social Instagram.



S'il y fustige le terrorisme (« Nos ennemis sont ceux qui aiment la mort. Sous divers uniformes, ils sont là depuis toujours »), il y rappelle surtout qu'en frappant Paris, c'est un symbole de liberté qui est visé (« La France est un vieux pays où les gens s’embrassent librement. Paris est notre capitale. Nous aimons la musique, l’ivresse, la joie »).







Mais Joann Sfar conclut sur une note d'espoir (« Depuis des siècles, des amoureux de la mort ont tenté de nous faire perde le goût de vivre. Ils n’y sont jamais parvenu. Ceux qui aiment. Ceux qui aiment la vie. À la fin, c’est toujours eux qui gagnent »).