VIDEO. Attentats à Paris: La Marseillaise entonnée aux quatre coins du monde comme un hymne mondial

ATTENTATS À PARIS Anonymes, sportifs, célébrités… Depuis les attentats survenus à Paris ce vendredi, de nombreuses personnes se rassemblent autour de l’hymne national français…

Clio Weickert

— 

Des hommages aux victimes des attentats à Paris ont été rendu à Tel Aviv en Israël, le 14 novembre 2015
Des hommages aux victimes des attentats à Paris ont été rendu à Tel Aviv en Israël, le 14 novembre 2015 — Sebastian Scheiner/AP/SIPA

Alors que des drapeaux français ornent de nombreux profils d’utilisateurs de Facebook, un autre symbole du pays fédère anonymes et célébrités depuis les terribles attentats survenus à Paris ce vendredi. Aux quatre coins du monde, la Marseillaise est entonnée en signe de soutien et de solidarité, tel un hymne mondial.

>> A lire aussi : Suivez les événements de ce dimanche en direct par ici

>> A lire aussi : Brassards noirs et « Marseillaise », les hommages du monde du sport aux victimes

La Marseillaise entonnée aux quatre coins du monde :

De New York à Tel Aviv

Si les monuments du monde entier se parent de bleu, de blanc et de rouge, la Marseillaise est sur toutes les lèvres. Montréal, Dublin, Tel Aviv ou encore New York, depuis les tragiques événements parisiens de ce vendredi, les anonymes sont nombreux à reprendre la Marseillaise.

A New York, le Metropolitan Opera a rendu un vibrant hommage aux victimes. Juste avant la représentation de l’opéra de Puccini « Tosca », l’orchestre dirigé par Placindo Domingo a repris le chant patriotique écrit au XVIII siècle par Rouget de Lisle. L’opéra avait également inscrit sur le programme du soir les paroles de la Marseillaise, et le fait qu’il s’agissait « d’une manifestation de solidarité avec les citoyens de la France ».

Football, hockey, basket… A l’unisson derrière l’hymne national

Le monde du sport à lui aussi repris la Marseillaise pour témoigner de son soutien envers le peuple français. Aux Etats-Unis, les Spurs et Tony Parker ont respecté une minute de silence puis ont joué la Marseillaise avant leur match contre Philadelphie. Un hymne également repris en Italie, lors des rencontres de Série B qui ont lieu ce week-end. Enfin, les Anglais ont annoncé vouloir apprendre les paroles du chant patriotique afin de l’entonner mardi lors de la rencontre avec les Bleus.

Un hymne fédérateur…

La Marseillaise est un chant patriotique qui a vu le jour lors de la Révolution française, créé par Rouget de Lisle en 1792 suite à la déclaration de guerre à l’Autriche. « A l’origine, il s’agit d’un message de liberté contre la tyrannie et adressé aux monarchies européennes qui agressaient la France », explique Joël Martine, ancien professeur de philosophie au Lycée Victor Hugo à Marseille. « Le peuple met alors en garde les puissants », ajoute-t-il.

Et le chant se révèle être un hymne particulièrement fédérateur. « Depuis sa création, la Marseillaise a été reprise par de nombreux pays. En 1848 notamment, lors du Printemps des peuples, certaines nations européennes l’ont reprise pour délivrer leur message », précise le professeur de philo. Selon lui, l’hymne séduit autant parce qu’il s’agit « d’un appel à la liberté lancé à tous les peuples ».

Mais loin d’être pacifique

Toutefois, il ne faut pas omettre le caractère revanchard. La Marseillaise ne transmet pas uniquement un message de liberté universelle, elle sonne aussi le temps des représailles. « Dans ce chant, on trouve le meilleur comme le pire, et notamment une certaine ambiguïté du sentiment national », développe Joël Martine, « un certain nationalisme érigé contre les autres nations, de l’hostilité ainsi que des aspects militaristes et xénophobes. Il faut donc aussi se méfier, car il ne faudrait pas que la Marseillaise serve de drapeau pour justifier la haine envers les étrangers ».