Attentats à Paris : Les fans du groupe Eagles of Death Metal sous le choc

MUSIQUE Eagles of Death Metal est un groupe de rock important et nombreux sont les fans qui ont auraient pû être là vendredi soir au Bataclan...

Benjamin Chapon

— 

Eagles of Death Metal le 30 octobre à Londres
Eagles of Death Metal le 30 octobre à Londres — Brian J Ritchie/REX Shu/SIPA

Contrairement à ce que son nom peut laisser croire, Eagles of Death Metal est un groupe de rock américain dans le sens classique du terme, et non pas un groupe de heavy ou de death metal. Composé de Jesse Hughes et Joss Homme, il a été formé en 1998 et a depuis sorti quatre albums et réalisé plusieurs tournées internationales.

Le groupe est très populaire en France où il compte de nombreux fans depuis ses débuts. Le concert de vendredi soir au Bataclan affichait complet. Des vendeurs à la sauvette négociaient même devant la salle les précieux billets.

La stupeur au festival des Inrockuptibles

Quelques minutes après l’attentat, les premiers rescapés ont immédiatement rassuré leurs proches. « Je n’ai pas compris pourquoi il m’envoyait un message disant qu’il allait bien et qu’il était en sécurité, raconte Pauline, dont le compagnon était au concert. J’étais chez des amis, je suis allé sur Twitter puis on a allumé la radio, c’était horrible. »

>> A lire aussi : Les membres du groupe Eagles of Death Metal ne font pas partie des victimes

Avec environ 1.500 spectateurs au Bataclan, la plupart des fans de musique rock parisiens avaient un ou plusieurs amis dans la salle vendredi soir. En même temps se jouaient plusieurs autres concerts rock dont ceux du festival des Inrockuptibles à la Cigale et à la Boule Noire, boulevard Rochechouart dans le 18e arrondissement parisien - un festival qui a depuis annoncé l’annulation des concerts prévus ce samedi et ce dimanche.

Une photographe blessée

Toute la soirée, les réseaux sociaux ont été utilisés pour donner et prendre des nouvelles les uns des autres. Les personnels du label du groupe, Mercury, mais aussi de la société organisatrice des tournées de Eagles of Death Metal ont rapidement signalé être sains et saufs.

Le sort d’une photographe a longtemps inquiété les fans de rock, habitués à voir sa silhouette devant les scènes, jusqu’à ce qu’on apprenne que, blessée d’une balle dans le dos, elle était finalement hors de danger.

On recense les rescapés

Charles, journaliste musical indépendant, a passé la nuit à joindre les amis qu’il savait être au Bataclan vendredi soir. « Je devais aller au concert mais j’ai eu un coup de fatigue et je suis resté chez moi. J’adore ce groupe et je me sentais merdeux. Puis j’ai appris… »

A six heures du matin, samedi, Charles et plusieurs amis se sont réunis pour fédérer leurs efforts de recherche de fans de rock n’ayant pas encore donné de nouvelle. A sept heures, la bande a reçu une bonne nouvelle. Samuel, qu’ils pensaient présent au Bataclan, était en réalité chez lui, avec une amie. « Ils avaient coupé leurs portables pour passer une soirée romantique, raconte Solène. Je les ai tirés du lit à force de tambouriner à la porte puis je les ai pris dans mes bras… »