La musique fait-elle croire en dieu?

THEOLOGIE Le Vatican mise sur la musique pour promouvoir une «nouvelle évangélisation»…

Benjamin Chapon
— 
Le choeur de la chapelle Sixtine du Vatican a enregistré un disque dans la fameuse chapelle
Le choeur de la chapelle Sixtine du Vatican a enregistré un disque dans la fameuse chapelle — Osservatore Tomano / Governatorato SCV

Sonnez hautbois résonnez musettes. Samedi 17 octobre se sont tenus les premiers Angel Music Awards, cérémonie récompensant les meilleurs groupes de « musique inspirée », diffusée en direct sur KTO et RCF. Plus de 80 artistes ont été auditionnés, représentant tous les sous-genres de la musique chrétienne, de la pop au rap en passant par le reggae. Cette initiative est née d’une idée d’Antoine Clamagirand « passionné de musique et engagé depuis vingt ans dans la nouvelle évangélisation » d’après Le Monde des religions.

Quelques jours plus tôt, le magazine Rolling Stone dévoilait la sortie prochaine de l’album Wake Up !, premier disque rock du pape François ou d’un pape tout court. Le disque met en musique des extraits de discours du pape François en anglais, italien, espagnol ou portugais. L’album sortira sur le label Believe Digital et a été produit par Don Giulio Neroni, déjà responsable des albums Abba Pater de Jean Paul II, en 1999, et Alma Mater de Benoît XVI, en 2009.

La foi, c’est dans la tête

Le Vatican semble décidé à miser sur la musique et a ainsi autorisé, pour la première fois en cinq siècles, l’enregistrement d’un concert dans la chapelle Sixtine. Le disque qui en a été tiré est produit par Deutsche Grammophon et a été remis au pape François en mains propres. Le souverain pontife penserait-il que la musique fait croire en dieu ?


« Le cerveau humain est configuré pour croire en une transcendance, assure Boris Schmenkov, théologien et spécialiste des arts. La réponse cognitive à une exhalation des sens, c’est la croyance en quelque chose qui nous dépasse. Peu importe la forme que prend cet état de grâce. »

Un bâton et une guitare de pèlerin

La « nouvelle évangélisation » mise en branle depuis quelques années par le Vatican mise donc sur les arts, la musique au premier chef, pour rameuter les brebis égarées de part le monde. « La musique et les arts en général ont toujours été favorisés par l’église qui y voit un vecteur de la beauté de la création, analyse Boris Schmenkov. Chez les croyants, la musique vivifie la foi. Même chez les non-croyants, elle fait raisonner l’espérance en quelque chose de supérieur, quelque chose qui unisse les hommes par exemple. C’est tout à fait le message à partir duquel se construit la nouvelle évangélisation. »

En France, la maison de disques Universal a créé le label Credo, spécialisé dans les disques d’inspiration chrétienne avec certains gros succès de vente. Les albums de Frère Alessandro, un jeune moine à la voix d’ange, sont tous disques d’or. Les Prêtres ont aussi vendu énormément d’albums et préparent un best of. A l’inverse, l’album de Sœur Cristina a fait un four mémorable malgré une campagne médiatique sans précédent et une victoire à The Voice en Italie.

« Je ne crois pas que ce genre d’initiative soit d’ordre prosélyte, nous expliquait récemment Giuseppe Nerrozi, spécialiste de la communication de l’église catholique. Il ne s’agit pas de faire croire en dieu mais de dispenser une belle image de l’église. »