La vie en jaune

CINEMA Matt Groening a supervisé Les Simpson, le film, long-métrage inspiré de sa série animée culte...

Caroline Vié
— 
Les personnages du dessin animé «Les Simpsons» lors de la première du film à Springfield, Vermont, le 21 juillet 2007.
Les personnages du dessin animé «Les Simpsons» lors de la première du film à Springfield, Vermont, le 21 juillet 2007. — L. JACKSON / REUTERS

Il aura fallu vingt ans pour les Simpson aient les honneurs du grand écran… La famille la plus célèbre de Springfield connaît bien des déboires dans ce long-métrage réalisé par David Silverman. Leur petite ville est polluée au point qu’une loi est votée pour interdire à quiconque de jeter des ordures dans le lac. Toute la population se plie à cette règle à l’exception d’Homer. Toujours aussi irresponsable, il provoque une telle catastrophe écologique que Sprinfield se retrouve isolée sous un dôme de verre. A deux doigts d’être lynché par ses concitoyens, Homer trouve le moyen de sortir du globe et décide de s’installer avec les siens en Alaska.

Un «super épisode»

«Nous avons soigné le scénario pour que ceux qui connaissent la série se retrouvent en terrain familier et que ceux qui ne l’ont jamais regardée s’amusent quand même», explique Matt Groening. Le créateur des Simpson a dosé gags franchement irrésistibles (on se souviendra longtemps de la promenade en skate-board de Bart qui a déclenché les foudres de ligues puritaines outre-Atlantique) et émotions de toutes sortes. Le film prend le parti du rire pour traiter de sujets aussi divers que l’environnement, les rapports père/fils et les magouilles du gouvernement. «Nous aimons teinter notre insolence de tendresse , précise Groening qui a fêté le 400ème épisode de la série en mai dernier.

Le secret de leur succès

« J’ai longtemps cru que les Simpson étaient des Américains moyens, avoue Groening, puis je me suis rendu compte que les gens se sentaient proches d’eux dans d’autres pays.» Les voix reconnaissables de Philippe Peythieu (Homer) et de Véronique Augereau (Marge), époux à la ville, sont l’une des marques de fabrique d’une version française très travaillée. Groening et ses complices ont aussi réservé des surprises notamment la présence d’un célèbre acteur hollywoodien, dont l’apparition a provoqué de nombreux éclats de rire lors de la projection. Les Simpson ont gagné leurs galons de vedettes de cinéma avec cette comédie animée fidèle à l’esprit du dessin animé culte. On ne sait pas encore si un deuxième volet sera mis en chantier, mais on a été heureux d’apprendre, de la bouche même de Matt Groening, que la série est reconduite au moins jusqu’en 2009 sur le petit écran.