Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
JEU VIDEOParis Games Week: Pourquoi «Destiny: Le Roi des corrompus» a troué les anneaux de Saturne

Paris Games Week: Pourquoi «Destiny: Le Roi des corrompus» a troué les anneaux de Saturne

JEU VIDEO
Jesse van Dijk, artiste pour le studio Bungie, explique le système solaire imaginé pour le jeu de science-fiction « Destiny : Le Roi des corrompus »…
Saturne dans Destiny: Le Roi des corrompus.
Saturne dans Destiny: Le Roi des corrompus. - Bungie
Joel Metreau

Joel Metreau

Sorti fin 2014, Destiny, shooter ambitieux de Bungie, le studio américain à l’origine de la saga Halo, a jeté les bases d’un nouveau space opera. Après deux premiers contenus additionnels (Les Ténèbres souterraines et La Maison des loups), Destiny vient de ressortir en boîte avec un troisième opus : Le Roi des corrompus. L’occasion d’admirer à nouveau la beauté de sa direction artistique. A la Paris Games Week, 20 Minutes a rencontré Jesse van Dijk, un concept artist talentueux : il suffit de jeter un œil à ses travaux sur sa page perso. Ce développeur chez Bungie raconte comment le système solaire a été revisité pour le jeu.

Le conseil des Gardiens sur La Terre : l’empreinte d’un architecte espagnol

Sur Terre, le conseil des gardiens dans Destiny : Le Roi des corrompus. - Bungie

La Terre n’est désormais plus l’endroit le plus accueillant du système solaire. Les derniers humains se sont réfugiés dans La Cité. Et ses gardiens dans la Tour. « Ici, c’est le conseil de guerre, raconte Jesse van Dijk. Son toit nous a été inspiré par l’architecte espagnol Santiago Calatrava, avec son style grandiloquent et jouant avec courbes. Au départ, tout était sur un même niveau. Afin de mettre encore plus en valeur la table du conseil, on a préféré la descendre d’un niveau et ajouter des marches. »

La Lune : colonisée par les Chinois

La Lune dans Destiny : Le Roi des corrompus. - Bungie

« En vrai, la Lune est ennuyeuse et neutre. Plutôt que de la représenter complètement grise, on lui a mis des teintes bleues. Là, au fond, vous voyez un accélérateur, qui sert à envoyer sur Terre des minerais. » Pas de trace du drapeau américain planté par Neil Armstrong ? « Non, La Lune a été colonisée par les Chinois, c’est une base spatiale de l’Empire du milieu, comme en témoignent des inscriptions : elles signifient « "First Light" en chinois, c’est le nom d’une entreprise. »

Mars : silence, ça pousse

Mars dans Destiny : Le Roi des corrompus. - Bungie

« On regarde de très près les photos de la Nasa, elles nous inspirent, mais on fait en sorte que Destiny soit plus sexy. Le jeu doit être plus beau que la réalité. Mars est en fait une planète très sèche, hostile et monotone. Des adjectifs qu’on ne veut surtout pas associer à Destiny. Notre monde doit être plus engageant et même optimiste. On jette par-dessus bord quantité de lois scientifiques. Plutôt que des rochers à perte de vue, on remplit le terrain avec des choses plus fragiles comme la végétation. »

Vénus : la nature a repris ses droits


Sur Vénus, l’océan est rouge. Mais ce n’est pas la seule particularité de cette planète dans Destiny. « Vénus devait ressembler à un lieu où on poursuivait des études, on y trouve par exemple une université, note Jesse van Dijk. Mais après l’effondrement de la civilisation, une végétation luxuriante s’est infiltrée dans les bâtiments. Vénus donne l’impression que la nature a repris ses droits. Ça remet l’humanité à sa place. »

Saturne : un trou dans les anneaux

Saturne dans Destiny : Le Roi des corrompus. - Bungie

« A chaque fois qu’on pensait à Saturne, on était obsédés par ses anneaux. C’est tellement un symbole, ces glaces et poussières qui flottent autour de la planète. Au fur et à mesure qu’on travaillait sur le vaisseau du Roi des corrompus, on s’est dit qu’il fallait combiner ces deux éléments. Quelle meilleure manière pour illustrer la puissance du roi qu’il détruise une partie des anneaux ? Quant au vaisseau, de loin, il ne devait pas avoir beaucoup de détails et ressembler à une boîte à mystères. »

Le Cuirassé : des crustacés sur la coque


Le Cuirassé, c’est le vaisseau spatial imposant du Roi des corrompus. « L’extérieur devait indiquer que le vaisseau avait navigué pendant des siècles, explique Jesse van Dijk. Comme s’il avait voyagé dans des contrées de l’espace où des formes de vie s’étaient accumulées pour former comme une croûte sur la coque. »

Le récif : aux confins du système solaire


Dans Destiny, ce lieu qui ressemble à un cimetière de vaisseaux est situé aux confins du système solaire. « On voulait donner l’impression qu’un événement d’ampleur s’était déroulé dans le passé. Quand on atterrit ici pour la première fois, on aperçoit ces carcasses de vaisseaux et ces débris qui flottent juste au-dehors. C’est également surréaliste, puisque bien que le Récif soit ouvert sur l’espace, l’air y est respirable. »

Sujets liés