Bill Murray a encore une fois prouvé son génie sur Reddit

EL MAGNIFICO Bill Murray participait mercredi à une session « Ask me anything » sur Reddit…

A.L.

— 

Bill Murray le 9 juillet 2015 au Comic Con
Bill Murray le 9 juillet 2015 au Comic Con — Chris Pizzello/AP/SIPA

Donnez à Bill Murray les manettes d’une discussion Ask me Anything sur Reddit et vous pouvez être sûrs qu’il en fera de l’or. Mercredi, l’acteur au flegme légendaire répondait (pour la seconde fois) à toutes les questions des fans sur le réseau social, à l’occasion de la sortie prochaine de Rock The Casbah. La presse américaine a généreusement relayé le meilleur des réponses. Sans que, comme toujours avec l’acteur à l’origine du concept de « Bill Murray Story », on ne soit jamais complètement sûr de lire la vérité vraie. Mais l’anecdote suivante est trop belle pour être inventée.

En 1975, il s’incrustait déjà dans des fêtes, et pas n’importe lesquelles

La passion de Bill Murray pour les incrustes est connue. La meilleure fête dans laquelle il se soit jamais invité ? C’était en 1975, dans une station de métro abandonnée investie par tout le gratin new-yorkais, acteurs, agents, artistes, musiciens, pour l’avant-première d’une comédie musicale, Tommy. Bill Murray et ses potes du Saturday Night Live débarquent à l’entrée du métro, sans invitation. « On est entrés en disant bonjour à tout le monde, « hi, hello ! » On a senti qu’on n’était pas du tout à notre place. C’était fantastique. Et j’ai de la compassion pour les gens qui me disent des choses bêtes parce que ce jour-là j’ai dit à Andy Warhol : J’adore « the soup can ». Le regard qu’il m’a jeté disait : “Tu n’es pas des nôtres”. Quelle époque c’était. » Le Redditeur LuisXgonzalez a retrouvé un article du Milwaukee Sentinel qui décrit la soirée comme « l’une des meilleures de cette génération », avec plus de 1.000 invités et Elton John, Ann-Margret, Angela Lansbury, Sylvia Miles, Barbra Streisand et Audrey Hepburn cités. Tout simplement.

Il est fan d’Amazing Race

S’il devait participer à une emission de télé-réalité ? Premier choix : Flavor of Love, qui n’existe pas en France, mais qui lui plaît parce que les femmes y sont « complètement dingues ». Sinon : Amazing Race, qui a l’air d’être « très amusant, parce que tu voyages ». Ce qui lui permet de lancer un conseil au passage : « Je dis aux gens qui veulent se marier qu’ils devraient d’abord voyager à travers le monde ensemble. C’est comme ça que vous connaissez vraiment les gens. Le voyage, c’est une épreuve de force. »

Sa célébrité ? 

Bill Murray est partout, et nulle part en même temps, car pour le joindre, il faut s’accrocher : il a viré ses agents depuis des années, et pour lui proposer un rôle, il faut composer un numéro et déposer un message sur une boîte vocale dans l’espoir qu’il vous rappelle un jour. Si vous avez de la chance. Alors quand on est Bill Murray, quel est le meilleur, et quel est le pire à vivre ? « Le pire, c’est que tu aimerais pouvoir marcher dans la rue et regarder les choses sans être interrompu. Le choc d’être reconnu t’extirpe de cet état dans lequel tu étais juste en train d’essayer de te plonger. On te rappelle qu’il faut que tu te montres. C’est le revers de la médaille. Je n’aime pas l’un des deux revers, mais l’autre face de la médaille est sans doute celle qui me sauve. »