Etats-Unis: Le vinyle rapporte plus que le streaming gratuit

ECONOMIE Quelque neuf millions de galettes ont été vendues outre-Atlantique depuis janvier 2015... 

20 Minutes avec agence

— 

Le vinyle a le vent en poupe, que ce soit le neuf ou celui d'occasion.
Le vinyle a le vent en poupe, que ce soit le neuf ou celui d'occasion. — F. Scheiber/20 Minutes

On l’a boudé, pour se tourner vers le CD puis vers la musique en ligne. Le vinyle n’a pas cédé et fait même son grand retour. Si bien qu’aux Etats-Unis, selon une étude récente de la RIAA (Recording Industry of America), les revenus issus de cette industrie opérant son « come-back » ont explosé (plus de 40 % en neuf mois) et rapportent désormais plus que les plateformes d’écoute gratuite sur Internet.

Le plus grand collectionneur de vinyles au monde est… brésilien

Avec 9,2 millions de galettes vendues outre-Atlantique depuis janvier 2015 (contre une baisse de 30 % des ventes de CD et de plus de 60 % de celles de singles), cette ascension du vinyle semble se moquer d’une industrie du disque qui s’effondre.

222 millions de dollars de recettes

Pour preuve, toujours aux États-Unis, YouTube, Soundcloud, Spotify et autres déchantent. Avec 222 millions de dollars, les ventes de vinyles dépassent largement les recettes combinées de ces plateformes de musique gratuite (163 millions de dollars au premier trimestre).

Sachant que, selon la RIAA, l’industrie du streaming tout compris (sites gratuits et payants) a tout de même rapporté plus d’un milliard de dollars depuis janvier 2015.

Rééditions et platines bluetooth

En Europe, les distributeurs et les constructeurs ont bien noté ce regain d’intérêt pour les faces A ou B et le son « craqué ». Ainsi, au Royaume-Uni, note Le Figaro, la chaîne Tesco propose, dans 50 de ses magasins et depuis le début du mois de septembre, le nouvel album du groupe de hard-rock Iron Maiden.

Amazon, lui, vient de rééditer les bandes originales de Dirty Dancing, The Goonies, ou Top Gun en version vinyle. Panasonic s’apprête, elle, à ressortir sa fameuse platine Technics. Quant à la marque de Hifi française Elipson, elle se distingue en ayant lancé, début septembre, la première platine vinyle Bluetooth.