Banksy recycle son parc d’attractions Dismaland à Calais pour aider les réfugiés

ART Le parc sera démonté pour servir à la construction d'abris...

J.M.
— 
Capture d'écran du site de Dismaland.
Capture d'écran du site de Dismaland. — capture d'écran

Le parc d’attractions imaginé par le street artiste Banksy a fermé ses portes dimanche en Grande-Bretagne. Mais il va connaître une seconde vie. Sur la page Web de « Dismaland », un montage photo du château de la Belle au bois dormant surmontant les tentes des réfugiés est apparu dimanche. En légende : « A venir bientôt… Dismaland Calais. » Mais ce parc d’attractions parodique et lugubre ne sera pas reconstitué. Le site précise qu’il sera démonté et envoyé à « la jungle de Calais » afin de servir à la construction d’abris pour les réfugiés. « Aucun ticket en ligne ne sera disponible », est-il indiqué.